guyane
info locale

Carburant : Les gérants de stations-service maintiennent leur menace de grève

économie
Essence, la galère
©CL
Après une nouvelle réunion avec les pétroliers, les gérants de station services ne sont toujours pas satisfaits et menacent de fermer boutique le 15 décembre prochain. Mais leurs revendications restent « compliquées » à obtenir, car les compagnies pétrolières ne semblent pas vouloir lâcher du lest.
Et c’est bien là le nœud du problème. D’un côté il y a le gouvernement qui compte appliquer dès le 1er janvier prochain le fameux décret Lurel. Un décret qui devrait permettre aux consommateurs de l’ensemble de l’Outre-Mer de bénéficier d’une baisse significative des prix des produits de première nécessité, parmi ces produits, il y a le carburant. Mais les pétroliers ont annoncé qu’il ne faudrait pas compter sur eux pour une baisse des prix. Ils envisagent même de remplacer les pompistes par des pompes automatiques.


3500 personnes pourraient perdre leurs emplois

Reste les gérants de stations-service, ils emploient pour l’ensemble des DOM 3.500 personnes. Ils estiment qu'en leur qualité de dernier maillon de la chaîne pétrolière, ce sont eux, les lésés, qui vont payer la note. Ils donnent un dernier ultimatum au gouvernement « n’appliquez pas votre décret et nous aurons sauvé des emplois ».
Le gouvernement a jusqu’au 15 décembre pour modifier son calendrier sinon ce sera la grève. 

Normalement pas de grève dans les prochains jours, sauf si un gérant recevait une lettre lui indiquant le non renouvellement de son contrat.

Le reportage de Nikerson Perdius