Paul Dolianki devant le juge d'instruction

politique
Paul Dolianki maire d'Apatou
©guyane 1ère
Le maire d'Apatou en garde à vue depuis mardi matin est entendu ce matin par un juge d'instruction qui devrait le mettre en examen. Il est soupçonné de délit de favoritisme. 
Le maire d'Apatou a passé sa deuxième nuit sous les verrous. Paul Dolianki est soupçonné de délit de favoritisme, de recel d'abus de confiance, de prise illégale d'intérêt, de détournement de biens publics.

Quatre chefs délictueux

Le procureur de la république Yvan Auriel a fait le point sur l'enquête dans un communiqué et donne les raisons de la garde à vue du maire d'Apatou.
L'enquête préliminaire menée par la brigade de recherche de Saint-Laurent du Maroni assistée par la section de Cayenne et la gendarmerie nationale sous la direction du procureur fait ressortir, l'octroi injustifié dans le contexte de la création et l'allocation de subventions à l'association New Kampo ce qui caractérise le délit de favoritisme. Le recel d'abus de confiance est en relation avec des fonds de l'association tandis que la prise illégale d'intérêt est constituée par l'attribution d'un emploi au sein de la mairie et de détournement de biens publics.

Le procureur ajoute dans son communiqué que des perquisitions ont été faites à la mairie, dans des véhicules et au domicile de Paul Dolianki. Il va requérir l'ouverture d'une information au terme de la garde à vue.

Le maire d'Apatou est est présumé innocent.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live