guyane
info locale

Téléthon : la générosité guyanaise attendue

téléthon
Le centre d'appel du téléthon 2013
©CL
L’AFM (l'Association française contre les myopathies) et le Téléthon, une histoire qui a commencé en 1987. Objectif : financer des projets de recherche sur les maladies génétiques neuromusculaires. La Guyane joue aussi son rôle.
De nombreuses manifestations culturelles et sportives sont mises en place pour récolter des fonds à l'occasion du téléthon. Mais, il y a aussi le 3637, le numéro le plus composé ce week-end. C’est le numéro du Téléthon. Le seul et unique numéro qui a le pouvoir de donner de l’espoir à ces milliers et milliers de personnes dans toute la France atteintes par les maladies génétiques neuromusculaires.

50 enfants touchés par les maladies neuromusculaires en Guyane

En Guyane, les bénévoles du Lions Club incitent la population à composer ce numéro pour faire des dons. Un geste important aussi bien au niveau national qu’au niveau local. En effet, en Guyane aussi, ces maladies sont présentes. Selon les organisateurs, plus d’une cinquantaine d’enfants sont recensés dans le département. Mais en réalité il y a beaucoup de malades non enregistrés. Des hommes, des femmes, des enfants et des familles pour qui la vie de tous les jours est un calvaire.

Dépasser la somme de 27 500 euros

Certains disent que la médecine peut faire des miracles grâce au Téléthon dont la mission est de récolter des fonds pour développer la recherche. Et la force du Téléthon, c’est la générosité de chacun d’entre nous. Selon les organisateurs, tout le monde doit se sentir concerné car ces maladies rares peuvent surgir à tout moment et  ne frappent pas uniquement les autres, contrairement à ce que pensent certains. « En participant au Téléthon, on aide les chercheurs qui s’engagent sur la voie de la guérison », rappellent les bénévoles du Lions Club qui recueillent chaque année vos promesses de don en Guyane au 36 37, un dispositif installé dans l’atrium de Guyane 1ère.
Pour l’édition 2013, l’objectif est de dépasser la somme de 27 500 euros collectés l’année dernière. Et, selon Jean-Louis Malherbe, le responsable du 36 37 dans notre département, l’idéal serait d’atteindre les 75 000 euros obtenus il y a trois ans.
Pour cela, les bénévoles incitent la population à être généreuse. S’ils se sont mobilisés pour recevoir vos promesses de don jusqu’à samedi minuit, vous pouvez continuer à donner au 36 37. « Le 36 37 est ouvert pendant tout le reste du mois. Les appels basculeront directement vers la France métropolitaine », assurent les membres des Lions Club.
 
Publicité