Deux membres du Parc Amazonien de Guyane décorés de l'ordre national du mérite

environnement
Parc amazonien
©Saint Maxent
Deux cadres du parc amazonien ont été décorés de l’ordre national du mérite la semaine dernière, au siège du parc à Rémire-Montjoly. Ils ont reçu leurs médailles des mains du directeur du Parc Amazonien de Guyane, Frédérique Mortier, lui-même épinglé de l’ordre national du mérite.
Le Ministre de l’Ecologie et du Développement durable a souhaité élever à la distinction de chevalier de l’ordre nationale du mérite deux agents du Parc amazonien de Guyane. Les deux hommes décorés, Jammes Panapuy et Denis Lenganey, sont ainsi récompensés pour leurs implications dans la mise en place du Parc et leurs analyses sur l’orpaillage.
 

Jammes Panapuy, l’enfant du pays

Jammes Panapuy a œuvré pour le Parc amazonien avant même sa création. C’est en 1997 que l’actuel chef de la Délégation Territoriale de l’Oyapock intègre la mission pour la création du PAG. Il a donc connu toutes les étapes et tous les métiers du parc. Il a successivement été piroguier, layonneur, assistant logisticien, technicien, adjoint au chef et depuis février 2013, chef de la DTO à Camopi.
 

Denis Lenganey, un manager axé développement durable

Après de nombreux séjours en Guyane pour des missions d’études scientifiques et en tant que guide au marais de Kaw, Denis Lenganey s’installe définitivement à Maripasoula en 2008 et devient chef de la Délégation Territoriale du Maroni. C’est le territoire le plus peuplé, le plus vaste et le plus complexe du PAG avec deux bourgs (Maripasoula et Papaïchton) et la présence de deux grandes communautés, les amérindiens wayanas et les noirs marrons alukus.
Il est récompensé pour son engagement total sur le territoire et au niveau du parc national.

Éléments fournis par Jean-Maurice Montoute, responsable communication du PAG