guyane
info locale

François Hollande est arrivé en Guyane

politique
L'avion a atterri à 15h45 à l'aéroport Félix de Matoury. Le président de la république a reçu les hommages du corps militaire dès sa descente d'avion et il a salué les parlementaires, les présidents de collectivités ainsi que le maire de Cayenne. 
Après les protocolaires salutations, François Hollande s'est adressé directement aux guyanais. Il a brièvement souligné sa volonté de prendre à bras le corps les problèmes de sécurité du territoire et de logement.


Tout en oeuvre contre l'orpaillage illégal

Après avoir rappelé la ratification de l'accord bilatéral de lutte contre l'orpaillage illégal officialisé la veille à Brasilia au Brésil,  le président François Hollande a précisé sur ce sujet : "nous irons jusqu'au bout dans ce combat!".


Un logement pour tous les guyanais

Sa deuxième annonce concerne le logement. Il a assuré vouloir donner un logement à tous les guyanais et a même ajouté : "...des mesures sur le logement seront annoncées durant ce voyage.
Après cette première prise de parole François Hollande s'est rendu à la base aérienne pour la suite de son programme.
Les 4 ministres attendus Christiane Taubira, Garde des Sceaux, Geneviève Fioara, ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, Victorin Lurel, ministre des Outre-mer et Benoit Hamon, ministre délégué du l'Economie Sociale et Solidaire sont bien présents à ses côtés.

Trois missions essentielles pour les militaires

A la base aérienne, les moyens d'action déployés dans la lutte contre l'orpaillage illégal et la pêche clandestine ont été présentés au Président de la République. François Hollande toujours accompagné de ses ministres mais aussi des deux sénateurs, du président de Région et du maire de Cayenne Marie-Laure Phinéra-Horth a prodigué des encouragements aux forces armées de Guyane. Il a rappelé leurs trois missions essentielles : protéger le centre spatial, la lutte contre l'orpaillage illégal et la police des pêches. Un travail souvent rude, ingrat et dangereux. Il a souligné l'enjeu de développement que représente la pêche pour la Guyane et la nécessité de tout faire pour empêcher le pillage.



 
Publicité