guyane
info locale

Les gérants de stations-service craignent la disparition de leur profession

social
Essence, la galère
©CL
Les gérants de stations-service craignent ni plus ni moins d'être sacrifiés sur l'autel du décret Lurel dont l'impact sur les prix à la pompe n'est pas prouvé. Ils poursuivront la concertation avec le ministre Victorin Lurel et n'envisagent pas le  blocage des pompes ni pendant ni après les fêtes. 
Le président de l’intersyndicale, Patrick Collet​​, annonçait hier une trêve pour Noël mais qu’en sera-t-il après ? Une consultation de l’ensemble des départements outre-mer est prévue sur ce point, mais d’ôres et déjà, pour la Guyane, il n’est pas question de blocage ni pendant, ni après les fêtes. Ainsi que l'a déclaré Jean-Marc Carassus, porte parole du groupement des gérants de sations service de Guyane. L'heure est d'abord à la concertation.


Se battre pour ne pas disparaître

Car l'inquiétatude est palpable chez les gérants qui ont l'impression d'être pris entre le marteau et l'enclume. D'un côté le ministre Lurel qui campe sur sa position et de l'autre les pétroliers qui ne veulent pas entendre parler de diminution de leur marge. Un bras de fer dont ils risquent de faire les frais en cas de reprise des fonds de commerce par les pétroliers et l'automatisation des stations service.
La position de Jean-Marc Carassus qui affirme que la profession des gérants de stations-service disparaitra si le décret est publié en l'état.

Itw Jean-Marc Carassus