Dossier : les équipes au sol de l'aéroport Félix Eboué

sécurité
Les métiers de l'aéroport
Deuxième volet du dossier réalisé par la rédaction TV sur les métiers de l'aéroport Félix Eboué. Pour qu'un avion parte à l'heure et vole dans les meilleurs conditions possibles, des personnes s'affairent continuellement depuis l'enregistrement des passagers jusqu'a la gestion des flux aériens. 
Pour qu'un avion puisse décoller il faut toute une équipe pour enregistrer et accueillir les passagers, assurer la gestion des bagages et l'entretien des appareils et enfin pour assurer la sécurité sur la piste et dans les airs. 

L'accueil des passagers

Les agents d'escales doivent accueillir et enregistrer les passagers sur les vols. Ces derniers doivent aller vite car le temps imparti est souvent limité et les personnes arrivent parfois à la dernière minute. Ces agents doivent donc gérer leur stress tout en gardant le sourire et en renseignant les voyageurs qui sont souvent de nationalités différentes. Cette équipe est dirigée par le chef d'escale qui, tel un vrai chef d'orchestre, s'assure que toutes les étapes se déroulent du mieux possible et respectent les codes de sécurité. 

Les équipes au sol

Lorsqu'un appareil s'apprète à décoller ou vient d'arriver des équipes sont là pour gérer les bagages, faire le plein de carburant, et effectuer des vérifications techniques sur l'appareil. Chaque personne a un métier bien spécifique avec des fonctions définies. Ils forment alors une chaîne qui doit être bien soudée pour effectuer l'ensemble des tâches à accomplir. Là aussi le temps et la sécurité sont les contraintes principales. 

Le contrôle aérien

La tour de contrôle est le centre névralgique de l'aéroport. C'est à partir de ce lieu que tous les plans de vol sont définis. Le contrôleur aérien doit donner des informations aux pilotes sur le trafic, les conditions climatiques et la situation sur les pistes d'atterrissages et de décollages. C'est un métier qui nécessite une grande concentration puisque toute erreur peut être fatale et les décisions à prendre doivent se faire instantanément. 
Les contrôleurs de Guyane ont un champ d'action étendu puisque ils couvrent une zone gigantesque qui ne se limite pas au département. Tous les vols entre l'Europe et l'Amérique du Sud passent à un moment ou un autre sous le giron de ces contrôleurs du ciel qui observent un pic de trafic entre minuit et 4 heures du matin. 

Reportage : Jocelyne Elgoualch et Estelle Denis