guyane
info locale

Un matricule pour chaque policier de France

sécurité
Voiture police guyane
A partir du 1er janvier 2014, les policiers auront un matricule sur leurs uniformes. Cette mesure, visant à renforcer le lien entre les forces de l'ordre et la population, n'est pas du goût des associations de police qui pointent du doigt un contrôle omniprésent. 
En milieu de semaine dernière le syndicat Alliance Police dénonçait la "mise en garde à vue systématique" des agents de la sécurité lors d'une opération importante. L'association mettait aussi en avant l'insécurité des forces de l'ordre lors de leurs interventions face à des individus de plus en plus violents. Pourtant les fonctionnaires de police devront arborer un numéro d'immatriculation sur chaque uniforme à partir du 1er janvier. 

Objectif : renforcer le lien avec la population

Le ministère de l'intérieur justifie cette décision en affirmant que ce matricule de sept chiffres permettra de renforcer le lien entre les policiers et la population. En effet tout individu pourra signaler un éventuel problème rencontré avec un fonctionnaire ce qui devrait améliorer la confiance des administrés. 

Une mesure vivement contestée par la syndicat

Cette nouvelle mesure d'identification est vivement critiquée par le syndicat Alliance Police qui met en avant deux politiques contradictoires du gouvernement. L'Etat veut renforcer l'omniprésence des fonctionnaires de police pour augmenter la sécurité mais limite leur moyen d'action. Le secrétaire de l'association dénonce également le coût de cette mesure, il affirme que "le contribuable devra payer 800 000 euros". 

Alliance Police

 

Publicité