publicité

Le décret Lurel co-signé par trois ministres publié le 31 décembre 2013

Le décret Lurel sera bien publié mardi 31 décembre 2013, Confirmation a été donnée aujourd’hui dans un communiqué commun au ministre de l’Ecologie et de l’Energie, au ministre des Outre-mers et à celui de l’Economie et des Finances.

© BERTRAND GUAY / AFP
© BERTRAND GUAY / AFP
  • Laurent Marot
  • Publié le , mis à jour le
Au 4ème jour du mouvement de fermeture des stations-service, le gouvernement maintient le cap et trois ministres montent au créneau ensemble sur ce dossier brûlant Dans un communiqué daté d’aujourd’hui, les trois ministres annoncent ensemble la publication demain au journal officiel des trois nouveaux décrets réglementant les prix des carburants dans les DOM. Dans ce communiqué, les ministres annoncent ensemble la publication demain au journal officiel des trois nouveaux décret réglementant les prix des carburants.
Le premier ministre a demandé à ces trois ministres de conduire une concertation la plus large possible sur les arrêtés de méthode pour l'application de ces trois décrets. 
Une nouvelle de réunion de concertation est prévue le 9 janvier à Paris.

"Nous sommes virés" déclare Sylvie Désert

Une nouvelle invitation à la concertation qui n’a pas fait bouger d’un pouce le conflit des stations-service aux Antilles Guyane.
Au 4ème jour de grève des stations-service, Sylvie Désert, la présidente du groupement des gérants guyanais, pointe du doigt la responsabilité des « pétroliers », autrement dit des distributeurs de carburants, en Guyane, Total, Sol et Rubis pour l’enseigne Vito. Des distributeurs grossistes qui selon les gérants ne livrent plus les stations et menacent les gérants de mettre fin à leur contrats de location gérance…  « nous sommes virés »  a conclu sèchement  Sylvie Désert.

Treize parlementaires appellent à ne pas céder au chantage des pétroliers

Et puis cet appel lancé par treize parlementaires ultramarins dont la députée Chantal Berthelot et le sénateur Patient. Ces parlementaires  : « demandent au gouvernement et aux gérants de stations service de ne pas céder au chantage inacceptable des compagnies pétrolières… ». Ils « appellent toutes les bonnes volontés à répondre favorablement à l’offre de poursuite de travail sur les arrêtés de méthode, en particulier pour donner aux gérants de stations les assurances sur la pérennité des activités et des emplois de leurs entreprises ».

Le ministère des Outre-mer propose une explication de texte du décret, la voici : 

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play