Justin Anatole candidat à sa succession à Régina-Kaw

politique
Justin Anatole candidat à sa succession à Régina-Kaw
Justin Anatole est le maire sortant de Régina. Sans surprise, il brigue un nouveau mandat.  Pas question pour lui de rater le rendez-vous du 23 mars prochain. Il est déjà en campagne.
« Je les attends, je suis prêt ». C’est par cette petite phrase que Justin Anatole annonce sa candidature aux prochaines élections municipales. Le maire sortant de Régina-Kaw s’attend à une campagne très animée. Pour le moment, il sait qu’il aura en face de lui l’avocat Michel Quammie. Un adversaire qu’il se garde de sous-estimer puisque ce dernier est soutenu par l’ancien maire, Pierre Désert, un homme qui a encore de l’influence dans la commune et qui est encore conseiller général du canton Approuague-Kaw. Pour mémoire, Justin Anatole était le premier adjoint de Pierre Désert qui l’a fait maire en 2004 au moment où il est devenu président du Conseil général.
 
Aux élections de 2008, Justin Anatole se présente et est élu maire. Cette fois, il ne doit rien à personne.  « J’ai entamé un travail pour redynamiser Régina, c’est un travail de longue haleine parce que tout est à faire ou refaire. La commune était entrain de mourir et depuis 2008, avec mon équipe, je me suis attaché à redynamiser Régina-Kaw », confie le maire sortant.
 

Une nouvelle équipe pour une nouvelle campagne

Une équipe qui a été remaniée pour partir à la reconquête de la mairie. Elle a perdu plusieurs membres qui, pour certains, vont rejoindre la liste conduite par l’ancien bâtonnier Michel Quammie. Un passage dans le camp adverse ne fait pas peur à Justin Anatole : « Michel Quammie n’est pas l’homme de la situation, estime-t-il. Avec Pierre Désert, ils sont les hommes du désordre de Régina. La campagne est ouverte, chacun a ses cartes… Et que le meilleur gagne. Je les attends, je suis prêt ».
 

Un programme basé sur développement touristique

Pour conserver la confiance des électeurs, Justin Anatole qui est un enfant de la commune, dit qu’il va œuvrer notamment dans le développement agricole et l’aménagement du territoire. Le cœur de son programme, c’est cependant le développement touristique, « en ce qui concerne les berges, je vais réaliser des travaux permettant de rejoindre le pont de l’Approuague », ajoute-t-il.

Reportage : Jacques Constant Damprobe et Alexandra Silbert