guyane
info locale

Alain Tien-Liong veut le départ d’Anne Corval

politique
Alain Tien Liong
Le torchon brûle entre Alain Tien-Liong et Anne Corval. Le président du Conseil général de Guyane demande la démission de l’administratrice de l’IESG. Motif : Anne Corval aurait refusé de libérer des représentants de l’institut pour un déplacement en France avec le Département.
Alain Tien-Liong frappe du point sur la table. Le président du Conseil général demande la démission d’Anne Corval, l’administratrice provisoire de l’institut d’enseignement supérieur de la Guyane (IESG). A l’origine de cette colère, le refus de l’administratrice récemment nommée, de donner suite à une demande du président du Département. En effet, dans une lettre datée du 13 janvier dernier, Alain Tien-Liong proposait à Anne Corval de libérer l’un des enseignants de l’IESG et l’un de ses cadres en vue d’un déplacement vers la France. Les deux personnes sollicitées sont expressément nommées. Il s’agit de Yolande Tarade en sa qualité de cadre administratif, et du professeur Laurent Linguet, membre de l’Intersyndicale qui avait mené la grève d’octobre-novembre derniers au pôle guyanais de l’Université des Antilles et de la Guyane.
 

Demande sans suite

Ce courrier n’a pas eu la suite espérée. Pour le président du Conseil général, c’est un scandale vu l’importance de la mission. . Pour que la connexion entre l’institution universitaire et la nouvelle collectivité territoriale se fasse sans difficulté majeure, Alain Tien-Liong souhaite travailler avec d’autres universités de France. « C’est la raison pour laquelle j’ai pris l’initiative d’organiser une mission auprès d’une ou deux universités de l’Hexagone, notamment Nîmes, durant la dernière semaine du mois de février 2014 », écrit-il dans le courrier adressé à Anne Corval.
 

Un voyage à la charge du Département

Pour faciliter la décision de l’administratrice, le président du Conseil général propose même de prendre en charge les représentants de l’IESG. « Il serait néanmoins fort agréable que vous acceptiez de vous joindre à nous, d’autant que j’envisage durant cette même période de rencontrer la ministre de l’Enseignement Supérieur », conclut Alain Tien-Liong qui dit accorder une importance particulière au projet de création de l’Université guyanaise. Il estime que le Conseil général doit avoir une forte implication dans son aboutissement.

Alain Tien-Liong au micro de Nicolas Piétrus.

Alain Tien-Liong


 
Anne Corval

Dans sa réaction aux propos d’Alain Tien-Liong, Anne Caorval déclare qu’elle n’a de compte à rendre qu’à la Ministre. Elle estime que la demande du président du Conseil général n’entre pas dans le cadre des attributions d’une administratrice universitaire.
Anne Corval au micro de Nicolas Piétrus.

Anne Corval

 
Publicité