guyane
info locale

Le journal des élections de Guyane Première Radio 15-01-14

élections municipales
Visuel élections municipales
©Casner Hilaire
Nous parlerons du parti de droite Objectif Guyane qui compte faire entendre sa voix lors des élections municipales. Nous évoquerons également les difficultés à composer les listes, les comptes de la ville de St-Laurent et ce syndrome : ces premiers qui veulent devenir maires à la place du maire.
Juliana RIMANE à Kourou, Léon BERTRAND à Saint-Laurent-du-Maroni et Justin ANATOLE à Régina peuvent compter sur le soutien d'Objectif Guyane. Le parti de droite présidé par Fabien COVIS n'a pas encore totalement bouclé sa feuille de route pour ces élections municipales mais confirme certains soutiens.
À l'issue d'une réunion mardi hier soir, Fabien COVIS nous a indiqué que son parti avançait sur le dossier des municipales, mais qu'il faudrait encore une petite semaine pour annoncer les décisions prises.

Fabien COVIS joint par Nicolas PIETRUS

FABIEN COVIS

Et selon nos informations, Fabien COVIS pourrait faire acte de candidature à Cayenne.
 

Vous le savez, la date limite du dépôt des listes de candidatures et fixée au 6 mars prochain. Il y a donc encore du temps, mais la difficulté est grande pour certains. Prenons l'exemple de la commune de St-Georges qui passe un cap cette année avec 27 conseillés au lieu de 19 lors du scrutin de 2008, avec en plus l'obligation du respect de la parité homme-femme.
Conséquence, tous les candidats ont du mal à boucler leur liste, et ce à deux mois du premier tour. Les explications de Nicolas PIETRUS.

Papier Liste St-Georges



Nous poursuivons notre tour de Guyane consacré à l'analyse de la  gestion financière des communes, arrêt aujourd'hui à St-Laurent-du-Maroni où les comptes sont sur la voie de l'équilibre.
Depuis 6 ans, la municipalité fait l'objet d'une mesure de redressement préconisé par la chambre régionale des comptes avec pour objectif un retour à l'équilibre budgétaire au plus tard le 31 décembre 2016.

Les précisions d'Alex LEVEILLE.

St-Laurent Chambre régionale



Les alliés d'aujourd'hui peuvent êtres les ennemis de demain. Conséquence, en constituant sa liste pour les municipales, un candidat doit savoir s'entourer. Une façon donc d’éviter le syndrome de l'adjoint qui veut devenir maire à la place du maire.

Les précisions de Patrick CLARKE
 

Syndrome premier adjoint

Notez que Catherine LAMA a consacré un article sur la place du premier adjoint et des relations qui en découlent avec le maire. Un article à découvrir sur notre site guyane.lapremiere.fr : http://guyane.la1ere.fr/2013/12/28/existe-t-il-un-syndrome-du-1er-adjoint-96843.html

Retrouvez le journal des élections présenté par Fabrice Craig du lundi au vendredi à 7 heures sur Guyane Première Radio.

Publicité