publicité

Les stations-service ne ferment pas en Guyane

Le feuilleton des carburants n'est pas terminé. Hier annonce de la fermeture des stations mercredi à minuit suite à l'échec des négociations à Paris et à l'instant Sylvie Désert, présidente du groupement des gérants de Guyane annonce à la radio que les stations restent ouvertes jusqu'à nouvel ordre.

Sylvie Désert, présidente du groupement des gérants de stations-service Guyane © guyane 1ère
© guyane 1ère Sylvie Désert, présidente du groupement des gérants de stations-service Guyane
  • Par Catherine Lama
  • Publié le , mis à jour le
"Il n'y a pas d'inquiétude à avoir" dit Sylvie Désert, "tant que nous serons approvisionnés nous resterons ouvert". Des mots d'apaisements à l'égard des usagers qui depuis hier font la queue devant les pompes.
Dans son intervention radiophonique à 13h00, elle a tenu à réaffirmer  qu'elle n'était pas seule à décider de la conduite à tenir. Chaque décision est prise avec l'ensemble des gérants. Pour l'heure, la décision de faire grève n'a pas encore été actée en Guyane donc si les stations sont réapprovisionnées demain par l'avitailleur, elles fonctionneront
Elle a aussi ajouté que s'il n'est toujours pas tenu compte des accords négociés au début du mois alors les gérants devraient revoir leur position et peut-être se mettre une nouvelle fois en grève.
Sylvie Désert accuse le ministre Lurel de vouloir "tout faire capoter en revenant sur les accords conclus avec Bercy". 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play