Le couple Lapassion rend hommage à Mahalia Jackson

musique
mahalia jackson
Denis et Régine Lapassion célèbrent la mémoire de Mahalia Jackson ce samedi 08 février. En duo piano-voix, ils interpréteront un récital de negro spiritual et gospel dès 20h à l’Eldorado.

Hommage à Mahalia Jackson

Ce samedi soir le couple Lapassion vous fera découvrir le répertoire d’une des plus grande voix du XXème siècle : Mahalia Jackson. Lorsqu’on demande à Régine pourquoi le choix de cette artiste, on perçoit une certaine admiration : « Mahalia a une façon de chanter avec beaucoup d’âme. Elle était très fervente et dégageait beaucoup d’émotions quand elle chantait ».


Une musique entraînante et réparatrice

Le mot gospel signifie « évangile », du vieil anglais godspell, c'est-à-dire « appel de Dieu ». C’est avant tout un chant religieux interprété par les chrétiens noirs protestants. A l’époque esclavagiste, il exprimait la souffrance et le désir de liberté. Puis au début du XX ème siècle, il se modernise, devient plus rythmé. Selon Régine Lapassion c'est une musique dans laquelle on s'identifie: « on est tous concernés en tant que noir, c’est une musique qui parle de liberté, qui nous entraine. Et puis quand on l’écoute, on se sent tout de suite mieux. C’est comme une thérapie… »
Le rendez-vous est donc pris, pour un moment d’émotion et de plaisir
Qui était Mahalia Jackson ?
Mahalia Jackson est née le 26 octobre 1911 à La Nouvelle-Orléans, en Louisiane (États-Unis), dans une famille très pauvre. Fille d'un prêcheur elle chante depuis qu'elle a quatre ans. En 1937, elle fait une rencontre qui va changer sa vie. C'est grâce au révérend Thomas A. Dorsey qu'elle se fait connaitre comme chanteuse de gospel traditionnel. Ensemble ils enregistrent le titre « God's Gonna Separate the Wheat from the Tares » un véritable succès local.
En 1946, Mahalia Jackson signe avec le label Apollo. Ses deux premiers titres, « I Want to Rest » et « He Knows My Heart » deviennent très vite célèbres. En 1952, la chanteuse est récompensée pour le titre « I Can Put My Trust in Jesus » et sa version de « Silent Night ».
Les Outre-mer en continu
Accéder au live