guyane
info locale

La lecture, un loisir encore bien pratiqué en Guyane

économie
Livres
©CL
Frédéric Dumas a démarré son activité de libraire en Martinique en 1999. Il fait le choix de la Guyane en 2004 et ouvre "La Cas' A Bulles" à Cayenne spécialisée dans les BD. Depuis il s'est diversifié et ne cesse de faire progresser son entreprise. Selon lui, les guyanais aiment lire.
Désormais à Rémire-Montjoly il existe une librairie à chaque entrée de la ville, de quoi satisfaire l'appétit de lecture de ses habitants. Selon Frédéric Dumas, le propriétaire de "Lettres d'Amazonie" , une librairie généraliste, il y a en Guyane un public intéressé par la lecture, qui aime les livres et en achète.

Frédéric Dumas
©CL
Dans un secteur dit sinistré en Guyane, vous ouvrez une seconde librairie à moins de 12 km de la première. Quelle est votre recette?
La population augmente très vite en Guyane et elle a envie de lire. Quoique l'on pense et dise, l'apprentissage de la lecture passe par le livre. Cela méritait bien une seconde librairie. Par ailleurs, il faut aussi se préparer à un ralentissement de la fréquentation du centre ville de Cayenne et tenir compte de l'implantation des zones commerciales en périphérie qui drainent beaucoup de clients potentiels.

Avez-vous prévu un concept particulier pour fidéliser votre clientèle?
Comme à Cayenne nous avons les cartes de fidélité. D'ici un an nous allons construire un carbet pour agrandir l'espace et organiser notamment des rencontres avec les écrivains.

Est-ce que votre offre locale s'étoffe et se vend?
Les classiques locaux autour de la faune et de la flore, la découverte du pays Guyane se vendent très bien et toute l'année. Le dernier livre de Christiane Taubira "Paroles de Liberté" devrait être un succès. Mais je dois reconnaître que nous vendons tous les genres. Les amérindiens par exemple viennent acheter des ouvrages pratiques. Toute la diversité guyanaise se retrouve dans les ouvrages réclamés. Nous avons plus de 54 000 références pour 100 000 livres.

Quel est le best-seller de la Guyane?
Sans hésiter, il s'agit du livre de Colin Niels "Les hamacs de carton". Il s'est vendu à plus de 2600 exemplaires alors que normalement écouler 1000 livres pour un auteur dans notre région représente un succès. Mais cet écrivain connaît également une progression intéressante en France alors que ses fictions se déroulent en Guyane. 

Quel est le coût de de cette librairie?
Cette librairie représente un investissement d'1M€ entre l'immobilier et le fond de livres. J'ai été bien soutenu par les banques, le Centre National du Livre, la DAC Guyane, et le Conseil Régional pour arriver au bout de ce projet qui va encore évoluer.

Si une librairie constitue un outil de développement culturel, elle n'en pas moins une entreprise dans le monde économique. L'entreprise "Lettres d'Amazonie" est constituée d'une équipe de 15 personnes dans un secteur très spécialisé. Un libraire est chargé de former les conseillers de vente qui sont recrutés localement mais qui restent difficile à fidéliser. La vente de livres outre les diplômes universitaires nécessitent forcément pour les candidats d'être eux-mêmes cultivés, curieux, au fait de l'actualité pour jouer le rôle de conseil auprès de la clientèle. Sur ce point Frédéric Dumas rencontre quelques difficultés.
Mais sur un autre plan, Frédéric Dumas peut se montrer satisfait, sa petite entreprise a connu 37% d'évolution de références de commandes chez les éditeurs. La meilleure  évolution de librairie en France. 
Publicité