Giani Huygues-Despointes, un salsero guyanais à Montréal

musique
Giani Huygues Despointes
©DR
Passionné de salsa depuis l'âge de 11 ans, Giani Huygues Despointes a réalisé son rêve à Montréal : celui de monter son propre groupe musical. Il est le jeune chef d''orchestre de Lengaïa Salsa Brava, une formation de 11 musiciens qui joue de la salsa brava des années 1970.
G.HD
©DR
"J'avais 11 ans lorsque ma mère ma emmené au concert de Célia Cruz à Cayenne. J'ai été subjugué. Elle a déclenché ma passion. Je suis fan de salsa, c'est vraiment ma musique de prédilection, je n'écoute quasiment que cela depuis mon enfance!". La voix de Giani vibre d'enthousiasme quand il évoque sa jeunesse en Guyane et son apprentissage de la musique. Un prof d'espagnol lui offre une trompette, sa mère l'inscrit  à l'école nationale de musique où il apprend la musique et à maîtriser son instrument. Célia Cruz et Willy Colon l'inspirent mais aussi Jean Clair Anni dont il admire les improvisations au trombone. 
A Toulouse, pendant ses études de Sciences-Po, il apprend seul à jouer du trombone à coulisse. Il profite de cette période pour voyager et une fois son diplôme en commerce international obtenu fait le choix de s'installer en 2011 à Montréal au Canada. 

"Sois acteur et non spectateur de ta vie!"

Giani aime aller vite et se donne les moyens de réaliser ses rêves. Il se répète à lui-même "sois acteur et non spectateur de ta vie!". "Montréal fait partie des quelques capitales de la musique dans le monde. Le système éducatif intègre dès le plus jeune âge l'apprentissage gratuit de la musique. Il est facile de trouver de très bons musiciens. Je voulais monter mon groupe, j'ai peu à peu pénétré le milieu musical. Aujourd'hui Lengaïa Salsa Brava existe. J'en suis le chef d'orchestre arrangeur, nous interprétons un répertoire classique arrangé, la salsa brava (celle de Célia Cruz) des années 60 où les cuivres sont en nombre.
Dans cette formation, il n'y a qu'un latino, nous sommes 11. Nous tournons depuis 2012 dans les festivals et dans les cabarets. Nous sommes des semi-professionnels et nous avons encore beaucoup à apprendre. Nous préparons un voyage dans le Vermont aux Etats-Unis pour cet été où nous sommes invités, juste avant nous participerons à Montréal au festival organisé par une association cubaine ".


Le jeune guyanais de 26 ans, conseiller en stratégie dans une entreprise de transport, se nourrit de l'effervescence culturelle qui règne à Montréal. Il apprécie l'intérêt que les canadiens portent aux autres et qui permet l'échange. Il aime les voyages et considère le Canada comme une étape. Son prochain point de chute, il l'imagine dans la Caraïbe hispanophone.

Lengaïa : nom d'un volcan africain dont la lave est noire

Les onze musiciens de Lengaïa Salsa Brava
Lengaïa Salsa Brava

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live