guyane
info locale

Grève EDF : Le préfet propose sa médiation

social
EDF
©Laurent Marot
Au 5ème jour de la grève à EDF, le préfet se pose en médiateur dans un conflit qui s’enlise. Après une rencontre hier après-midi entre le préfet et l’intersyndicale, le représentant de l’Etat a proposé la médiation de l’administration, via l’ex-direction du travail.
Les négociations pourraient reprendre ce matin dans ce nouveau cadre. Elles ont été suspendues hier en fin de matinée, suite à la présentation des propositions de la direction. Des propositions jugées nettement insuffisantes par l’intersyndicale.

La direction propose le comblement immédiat de onze postes vacants, le directeur accepte aussi de discuter sur 17 autres postes dit « vacants », sans plus d’engagement, car l’organigramme utilisé par les grévistes n’est pas à jour.

Les propositions de la direction jugées insuffisantes par l'intersyndicale

Mais il y a un double problème, rétorque l’intersyndicale. Parmi les onze postes à pourvoir proposés tout de suite par la direction, quatre ne sont pas des postes existants or, il faut d’abord combler le déficit d’emploi, argumentent les grévistes. Ensuite, cette proposition de onze postes à pouvoir est nettement insuffisante, ajoute l’intersyndicale, qui réclame de son côté 55 comblements de postes.
 Enfin, soulignent les grévistes, certaines embauches sont à réaliser d’urgence à la centrale de Dégrad Des Cannes pour garantir la sécurité incendie du site, ce que réfute la direction.

Le directeur d’EDF a proposé aussi l’annulation du recrutement sur le poste d’ingénieur prévisionniste, pour lequel une personne extérieure à la Guyane avait été sélectionnée.
Selon la direction, 29 % des 469 salariés d'EDF Guyane étaient en grève hier, il n’y a pas eu de coupure de courant.
Publicité