Le kitesurf : sport à sensations fortes

sport
kitesurf
Il n'est pas rare de contempler les kitesurfeurs sur les plages guyanaises lorsque le vent souffle. Yann Dejou, passionné par la voile, affirme que ce sport de glisse est accessible par tous. Mais il doit être encadré et réglementé pour une bonne pratique : c'est un sport classé comme dangereux. 
"Glisser sur l'eau en étant tracté par une voile à 30 mètres de soi procure une sensation de liberté totale". Passionné par la voile avec un grand V depuis l'âge de 10 ans Yann Dejou a tout essayé : la planche, le catamaran, le voilier... mais depuis 2002 il ne lâche plus son kitesurf. 

Des sensations uniques accessibles par tous

Le kitesurf est une discipline caractérisée par de nombreux avantages qui sont listés par Yann : "ce sport procure des sensations fortes très différentes les unes des autres que ce soit pour tirer des bords, faire de la vitesse, des sauts ou des longues distances". Il peut être pratiqué par tous et est plus facile à apprendre que la planche à voile qui reste exigeante pour les bras : "il ne suffit que d'une dizaine d'heures pour appréhender l'eau, le vent et les principales règles de sécurité". 
kite 2

La Guyane totalement adaptée 

Les conditions météorologiques pour la pratique de ce sport sont bonnes en Guyane : "en moyenne sur les trois dernières années nous aurions pu sortir 200 jours par an, c'est vraiment très bien. Le vent souffle régulièrement sur les côtes et ramène les sportifs sur la plage au lieu d'emporter les voiles au large. Cela s'avère être réel avantage pour les débutants d'autant plus que les grandes étendues de sable sont souvent vides. Il n'y a pour l'instant pas de problème de cohabitation entre les baigneurs et les Kitesurfeurs".
Le moniteur de Cayenne estime qu'une centaine de kitesurfeurs sont présents dans le département et exercent leur passion sur l'ensemble du littoral. "Les plages guyanaises sont propices à l'apprentissage que ce soit à Kourou près de la pointe des Roches ou à Awala Yalimapo". 
Il faut cependant avouer que nous avons une période assez vide en décembre et en mai-juin. Mais nous sortons de trois semaines exceptionnelles pendant les vacances de Pâques. 


Rigueur et flexibilité maîtres mots

Si la sensation de liberté est là il ne faut pas oublier que le kitesurf est considéré comme un sport dangereux. Une étiquette qui se justifie chaque année avec les accidents souvent provoqués par des usagers n'ayant pris aucun cours d'initiation. C'est ce que déplore Yann. "les notions de sécurité sont les premières que je dispense à mes élèves. Elles sont trop importantes pour être négligées et un non respect des règles peut être dramatique. Dans la majeure partie des cas les accidents viennent de non initiés". 

Des améliorations sont donc à apporter pour optimiser la pratique de ce sport de glisse : "Avec la ligue de Guyane nous avons l'ambition d'améliorer la pratique de ce sport en instaurant des zones de départ et d'arrivée, en favorisant l'apprentissage en club avant toute sortie personnelle. Nous mettons également au point le kite tandem qui permettrait aux personnes à mobilité réduite de profiter des bonheurs de ce sport".
kite 3