publicité

Les internautes de Guyane 1ère décryptent Brésil – Cameroun

Emmenés par un Neymar de gala, le Brésil est facilement venu à bout du Cameroun (4-1). Grâce à cette victoire, la Seleçao termine 1ère du groupe A et rencontrera le Chili en huitièmes de finale du Mondial. Décryptage par les internautes de Guyane1ère.

Luiz Felipe Scolari et Neymar © FranceTVsport
© FranceTVsport Luiz Felipe Scolari et Neymar
  • Nicolas Docao
  • Publié le
Attendu, le Brésil a répondu présent. Neymar (17ème) a mis la Seleçao sur de bons rails, avant que Matip (26ème) vienne refroidir les auriverde. L’attaquant du FC Barcelone signe un doublé (35ème) avant que Fred (48ème) puis Fernandinho (84ème) parachèvent la victoire brésilienne.
 
Au total, le Brésil a rempli son contrat, en se qualifiant pour les huitièmes de finale en terminant 1er du groupe A. Analyse du match par les internautes de Guyane 1ère.
 

« Le champion est de retour ! »

Le nom d’un homme est sur toutes les lèvres, au lendemain de la victoire brésilienne. Auteur d’une prestation XXL, Neymar a enchanté le public et les supporters. Saw Leedy salue la performance de l’attaquant du FC Barcelone (« Bravo Neymar ») tandis que Judes Minger lui déclame une prose lyrique : « Le Christ du Corcovado de l’équipe du Brésil, c’est lui ».
 
Or, au-delà de la performance de Neymar, le match du collectif brésilien intéressent les internautes de Guyane 1ère. Pour Sergio Rafael, « c’était le meilleur match de l’équipe du Brésil ». Même son de cloche pour Céyci Chaablinaa : « le champion est de retour ! »
 

"Il n'en manque que quatre !"

Toutefois, certains internautes relativisent la performance brésilienne. Il est vrai que le Cameroun fait pâle figure depuis le début du Mondial. Selon Sabrina Achille Chrétien, « les Lions indomptables sont devenus dociles et domestiques ! Ils ne font plus peur ! Miaou ! »
 
En outre, le chemin est encore long pour le Brésil jusqu’à la victoire finale. Comme le note Sousa Ildemar, « pour qu’une équipe devienne championne, il faut qu’elle passe par sept adversaires, donc pour le Brésil il n’en manque que quatre… ! »
 
En validant son billet pour les huitièmes de finale, le Brésil peut néanmoins se mettre à rêver en grand. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play