guyane
info locale

Lumière sur les coupes de cheveux des Bleus

coupe du monde
Debuchy
©FranceTVsport
Au Brésil, les Bleus brillent sur le terrain par leur résultat, leur technique et leur jeu, mais aussi par leurs coiffures, qui déchaînent les réseaux sociaux. Guyane1ère a interrogé des professionnels du cheveu pour comprendre. 
À chaque Coupe du Monde sa coupe de cheveux.
 
Si les années 1980 proclamèrent la domination de la « coupe mulet » dans la sphère footballistique, les choses changent au milieu des années 1990. Entre cheveux décolorés et « boules à zéro », la Coupe du Monde 1998 portait en ses germes la déferlante capillaire du début du XXIème siècle.
 
Tour à tour, le Brésilien Ronaldo (et sa houpette à la Coupe du Monde 2002), le Portugais Abel Xavier (et sa combinaison cheveux/barbe péroxydés) et l’Anglais Wayne Rooney (dont le nombre de cheveux augmente à mesure que les années passent) ont marqué capillairement l’histoire de la Coupe du Monde. Bien sûr, cette édition n’est pas en reste.
 

Crêtes dorées ou mèches sur tempes rasées ?

 Qu’il s’agisse de crêtes dorées (Pogba, Sakho) ou de mèches sur tempes rasées (Giroud, Debuchy, Griezmann), les coupes de cheveux des joueurs de l’équipe de France ne laissent pas insensibles les téléspectateurs, jusqu’à déclencher moqueries et commentaires sur les réseaux sociaux.
 



Pour Dominique, coiffeur à Cayenne, l’esthétisme de ces mèches et de ces crêtes est discutable : « Ces coupes de cheveux ressemblent à des paris faits entre copains ! C’est horrible. Ce n’est pas représentatif de leur niveau : ils roulent en Lamborghini ou en Ferrari et ont des coupes de voyous. Une brosse américaine très carrée aurait plus de gueule ».
 
Même son de cloche pour Guil, également coiffeur à Cayenne, qui n’est pas emballé par la coiffure de Giroud, Griezmann et Debuchy : « Il n’y a pas de finition. Ils ont pris une tondeuse et se sont rasés sur le côté, c’est tout ! »
 

La « finition », l’arme essentielle de l’attaquant…et de la coiffure

 À l’instar des attaquants dans la surface de réparation, la « finition » compte énormément pour Guil : « Regardez Neymar. Il y a de la finition. Certains clients brésiliens me demandent la même coupe de cheveux que Neymar ! ».
 
Coiffeuse à Cayenne, Maritza abonde dans ce sens : « La coiffure de Neymar n’est pas très courante, mais elle est belle. C’est très joli et cela va bien avec ses yeux. »

Même si une « Neymar-mania » est palpable en Guyane, la demande des clients ne varie pas pour les coiffeurs. « Il est très rare qu’on me demande une coupe de cheveux de footballeurs », souligne Dominique, tandis que Guil note que « la Coupe du Monde ne provoque pas d’augmentation de la demande ».
 

Une mode partie pour durer ?

Au total, les coiffeurs interrogés ne sont pas emballés par les coiffures de nos footballeurs préférés. Néanmoins, y a-t-il un risque de voir le nombre de crêtes colorées ou de mèches sur tempes rasées augmenter dans les mois qui viennent ?
 
« Cette mode ne restera pas », selon Dominique. « Je ne conseillerai pas à mes clients ces coupes de cheveux, mais s’ils me les demandent, je les ferai », promet Guil.
 
Bien que les coiffures de nos footballeurs ne ravissent pas ces professionnels des cheveux, il n’y a pas de risque que l'aérodynamisme de ces facéties capillaires nuise au rendement de l’équipe de France. Selon Guil, « dans le foot, les cheveux, ça ne veut rien dire ».
 
Nous voilà rassurés.