publicité

Rivel Koussikana, un frère et un fils tant aimé

5h du matin, jeudi matin le téléphone sonne chez les Koussikana à Rémire-Montjoly, ils apprennent la terrible nouvelle : l'avion de Air Algérie dans lequel voyageait Rivel, leur second fils, a disparu des radars. 

© GK
© GK
  • Par Catherine Lama
  • Publié le , mis à jour le
"Mon fils était un ange dit en pleurant Marcel Koussikana, c'est toujours ce que que l'on dit  pour faire l'éloge des morts, mais pour Rivel c'est vrai je vous l'assure!"
Marcel et Gueneba Koussikana sont anéantis, leur plus jeune fils qui aurait eu 21 ans au mois de novembre n'est plus.

Une adolescence heureuse en Guyane

La famille est arrivée en Guyane, il y a 10 ans en provenance d'Argenteuil. Les parents sont tous les deux fonctionnaires territoriaux, leurs deux garçons Axel et Rivel font une partie de leur scolarité à Rémire-Montjoly où ils se sont fait des amis.
Rivel, souligne Marcel était un enfant affectueux. Il a suivi une scolarité normale au collège Sainte-Thérèse et au lycée Léon Gontran Damas, il réussit facilement et n'a aucun problème d'adolescence. Un stage au quotidien France-Guyane, lui donne envie de se lancer dans le journalisme. Après le bac, il part à l'université catholique d'Angers où il effectue ses trois premières années d'études et obtient sa licence en communication. Cette année, il devait poursuivre à Nantes, une spécialisation en journalisme. Il avait choisi cette ville pour se rapprocher de son frère Axel, 26 ans professeur de sport dont il était très proche. "Ils s'entendaient merveilleusement bien, assure Marcel, nous avons su leur inculquer l'amour de la famille, aujourd'hui Axel est effondré!".

Dernières vacances avec ses parents au mois de Mai

Au mois de mai toute la famille s'était retrouvée à Nantes pour la naissance de la petite fille du fils aîné. Marcel se souvient de ces moments heureux passés ensemble où il a vu son fils Rivel, si joyeux et optimiste et particulièrement tendre et affectueux avec sa mère. "Il n'a pas voulu venir cette année en Guyane car ses amis n'auraient pas été présents. Nous lui avons offert son voyage à Ouagadougou pour voir la famille burkinabé. Il est parti avec son oncle, sa tante et ses cousins et voilà!".
Dans cet accident tragique, le frère de Guénéba Koussikana est décédé avec son épouse, ses quatre enfants et le fiancé d'une de ses filles. Gueneba oscille entre l'évocation de ses souvenirs et les pleurs de douleur.

Heureusement, les amis et les collègues sont nombreux autour d'eux. Ils partent ce vendredi pour la France, ils seront reçus samedi à l'Elysée ainsi que toutes les familles des autres victimes de ce crash aérien. Un long calvaire les attend avant de pouvoir donner une sépulture à Rivel. 1 406 299 413
Les débris de l'avion AH 5017 retrouvés

Les restes de l'avion de Air Algérie ont été localisés tôt ce matin au nord du Mali dans la région de Gossi. Aucun des 118 passagers n'a survécu. Le président Hollande qui a annulé son déplacement à la Réunion reçoit samedi à l'Elysée l'ensemble des proches des 51 victimes françaises du crash du 24 juillet au Mali. Il a assuré l'opinion que tout serait fait pour entourer dignement les familles.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play