Des collégiens entre Brésil et Guyane

éducation
Rentrée collège de Sait-Georges
©guyane 1ère
Les collégiens de la commune de Saint-Georges ont effectué mardi matin leur rentrée. Ils viennent des villages amérindiens, du bourg et de la rive brésilienne. Une particularité de la commune frontalière qui pourrait conduire à la création d'une classe internationale en portuguais.
Au collège Constant-Chlore les classes de sixième ont effectué leur rentrée mardi matin. Ce collège  compte 640 élèves qui viennent du bourg, des villages amérindiens, de la commune de Régina et même de la rive brésilienne.
Cette année ils sont 4 brésiliens à intégrer l'UPEAA ( l'Unité Pédagogique Pour Elèves Arrivants Alophones) tout en étant temps rattachés à la classe qui correspond à leur niveau scolaire. Dans ce dispositif de sas pédagogique en français, ils suivront 12h d'enseignement hebdomadaire en français dispensées par un professeur spécialisé en français langue étrangère. Au bout d'une période de 4 mois voire une année entière (s'il y a besoin) ces élèves basculent complètement dans le cursus classique.
L'UPEAA, a fait ses preuves et permet à des collégiens d'être parfaitement bilingues. Les responsables du collège souhaiteraient le valoriser davantage et militent pour qu'une classe internationale en portuguais soit créée dans leur établissement.

Le reportage de Laurence Tian Sio Po et Martial Gritte


Les Outre-mer en continu
Accéder au live