guyane
info locale

Ariane 6 : Un nouveau souffle pour le Centre Spatial Guyanais

spatial
Ariane 6
Image du projet Ariane 6 ©Agence Spatiale Européenne
Les ministres en charge de l’espace de l’Europe réunis à Luxembourg ont validé le lancement d'Ariane 6. Le nouveau programme nécessite des engagements financiers importants près de 8 milliards d'euros.
Porté par l’Agence spatiale européenne, le nouveau programme d’une fusée Ariane 6 largement préparé avant cette rencontre faisant l’unanimité des vingt ministres européens mobilisés sur le dossier spatial. Réunis à Luxembourg ils ont donc pris une option qui sera lourde de conséquence pour l’avenir de l’industrie spatiale européenne sous la pression de concurrents offensifs à l’image de l’américain Space X.
Jean-Jacques Dordain, directeur général de l'ESA
Jean-Jacques Dordain, directeur général de l'ESA ©DR


Avec un premier tir prévu en 2020 le projet Ariane 6 se concrétise,  le programme s’accompagne d’une évolution du lanceur Vega, un investissement de  3,8 milliards à  brève échéance dont 3 milliards pour la seule fusée Ariane 6. Au-delà un investissement complémentaire comprenant notamment les installations au sol du Centre Spatial Guyanais  s’élève à huit milliards d’euros sur dix ans.
Alors que le journal Les Echos évoquait hier l’arrêt de l’exploitation de Soyouz en Guyane l’an prochain, citant un communiqué d’Airbus, les instances européennes ont démenti ce matin cette information. L’exploitation de Soyouz est initialement prévu jusqu'en 2019.