"Valéria, égérie de la diversité ethno-culturelle"

miss france
Valéria et Robert Sebas
©DR
Robert Sébas, le charismatique président du Comité Miss Guyane croit à la réussite finale de Valéria Coelho Maciel, à l'élection de Miss France 2015. Dans une longue interview, il explique pourquoi, selon lui, cette nouvelle égérie issue du brassage culturel ethnique guyanais peut accéder au sacre.
2014 est -elle une année spéciale pour le comité Miss Guyane ?
On peut dire que l'année 2014 est exceptionnelle par l'engouement et la solidarité qui se sont peu à peu fortifiés autour de Valéria notre représentante régionale. Simplement parce que notre département se reconnaît dans sa simplicité, son humilité sa grâce, sa beauté atypique et son brassage culturel. Pour le Comité Miss Guyane, cette mobilisation, on l'attend chaque année;  non pas par "amour de la miss" , mais pour l'aider à porter haut les valeurs de notre département, face aux autres candidates hexagonales et  domiennes qui  savent mobiliser leurs voix  régionales ( au demeurant bien plus nombreuses que celles de chez nous).
C'est vrai qu'il est tout de même plus facile d'être solidaire, quand les chances semblent moins subjectives ( je suis taquin là )! Pourtant  à mon avis, d'autres miss antérieures ( issues elles aussi du métissage, ce n'est donc pas l'élément déclencheur ), méritaient le même soutien, la même ferveur , mais n'ont pas eu cette chance ! Tant mieux pour Valéria  qui est arrivée sûrement à l'instant " T "de cette mutation  
 
Miss Guyane semble bien positionnée dans les votes et pourrait figurer dans les 5 premières, selon vous pourquoi?
Comme j'aime à le  le répéter souvent,  "la beauté" est subjective et dans le concours "Miss France" un second paramètre encore plus sélectif entre en jeu : la représentativité. Lorsque les "aficionados  de cet événement national " considèrent les "mIss  de la diversité" comme éligibles dans ce concours, c'est d'abord par rapport à leur terre d'élection.  Aujourd'hui c'est la "vox populi" qui tranche et non un jury aux paramètres objectifs.  Les  votes du public vont d'abord pour les régions de provenance, puis les  limitrophes ou bien les amies ou alliées,  peu importe l'origine de la candidate ( ex: Flora Coquerel Miss Orléanais 2014)  et l'élection se joue lorsqu'une candidate fédère par delà les régions
Valéria comme les élues antérieures de GUYANE, n'est pas une élue hexagonale, mais elle a la chance cette fois  d'avoir le 'type Miss France" tel  que beaucoup le considèrent de plus en plus et pourrait passer pour une Miss régionale hexagonale. Du coup son métissage n'est pas un handicap qui la cantonne à son lointain département , mais un "atout", un "exotisme" qui séduit tout azimut  !
A  fortiori , c'est pourquoi en revers cette année, elle a pu susciter dans sa région des réactions d'opposition, car pour certains elle n'était pas "typée régionale ". Tout cela, c'est oublier que la Guyane comme la France par leurs histoires migratoires sont des terres de métissages d'où émergeront de plus en plus des  jeunes femmes de types afro, arabo, indo voire sino européens  et tous les continents subiront ce brassage culturel et ethnique : c'est la réalité en marche !
 
Avec son 1,71m Valéria ne correspond pas vraiment aux critères de taille des Miss France, elles dépassent en général le 1,72 m  alors pourquoi cet espoir de réussite?
Je rappelle que le critère de taille pour ce concours commence à 1m70 et que beaucoup de "Miss France" furent élues en se situant entre 1,71m et 1,73m (Sylvie Tellier, Rachel Legrain-Trapani, Alexandra Rosenfeld..... Et puis il y a des critères transcendants qui tempèrent celui de la hauteur : le charisme, la beauté , l'aura , l'histoire personnelle de la Miss et surtout l'intelligence. Valéria possède tous ces atouts et sait en user à bon escient pour se valoriser (Elle ne s'appelle pas Valéria pour rien d'ailleurs ) ,alors pourquoi ne  pas y croire ?!! De toute façon aucune région n'envoie une Miss au concours national sans espoir de la voir émerger voire gagner car tous les comités s'approprient, valorisent et accompagnent leur Miss avec fierté et le Comité Miss Miss Guyane revendique cet accompagnement pour chacune de ses candidates depuis maintenant 17 ans !  
 
Quel est le plus de Valéria qui permet qu'aujourd'hui il y ait une certaine mobilisation des guyanais?
Une grande humilité, un charisme incontestable et surtout la fierté de se revendiquer "Guyanaise" tout en valorisant ses origines ! Voilà les slogans de mobilisation autour de cette jeune femme en qui nous avons placé maints espoirs ! Mais je crois aussi que les Guyanais de par leur vécu historique, détestent l'injustice et c'est pour cela que Valéria a été très vite défendue, ensuite reconnue, puis adoubée voire adoptée et enfin presque déifiée, par tous ceux qui voient en elle un espoir que la Guyane redore son image, en mettant en lice un exemple de tolérance incontestable. Valéria  représentante du département à Miss France, c'est un symbole aussi parlant et fédérateur que l'accès aux fonctions institutionnelles d'un guyanais d'origine Hmong ou un guyanais d'origine métropolitaine
 
Le trio de Miss Guyane cette année est composé de filles métissées d'origines diverses, un changement définitif s'opère t-il en Guyane?
 Les crus 2007, 2010, 2013, 2014 étaient  "métissage" et quelque autre  aurait pu être le trio 2014,  nous aurions eu droit au reflet de la réalité de ce pays : "une population domino ". Ce n'est pas d'aujourd'hui que le concours Miss Guyane accueille et élit même des filles issues de la société puri-etnique guyanaise. A t-on  a déjà oublié notre Afro-européenne, notre Guyano-brésilienne, notre Antillo-guyanaise, élues des millésimes passés ?  Moi pas et je revendique l' intégrité intellectuelle du Comité Miss Guyane dans ce domaine ! Non il n'y a pas "virage" mais enfin reconnaissance de la population de sa plus grande richesse : sa diversité ethno-culturelle !
 
Etes-vous toujours aussi passionné par les concours de beauté?
Je ne suis pas "accroc" du concours de beauté classique ( plastique, visage , élégance ) mais du travail de mise en valeur et en lumière, non seulement de la beauté mais aussi du talent de mes jeunes compatriotes guyanaises, le temps d'un spectacle de valorisation de notre culture et de nos spécificités ethno-géographiques . Ce qui m'anime, c'est la recherche de l'égérie  " ki ké gonflé nen tout gwiyanè " et qui saura transmettre par delà les frontières caribéennes, la considération que l'on devrait avoir pour ce territoire qui le mérite par beaucoup d'aspects, mais souffre encore et toujours de clichés anachroniques et péjoratifs ! Je crois que Valéria, quelle que soit l'issue du concours samedi,  sera et restera gageons-le,  cette "perle là " !     
 
Quel est votre pronostic final?

Le rêveur subjugué vous dira comme tous les guyanais : " Miss France " ! Le réaliste cartésien  vous répondra le " top 5"  et le président pragmatique et enthousiaste vous dira " La Miss Guyane", dont on parlera encore dans 20 ans comme on parla de "Radiah Latidine de 1994 à 2014.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live