guyane
info locale

Un dernier tir au CSG avec le lancement de la fusée Soyouz

spatial
La fusée Soyouz
©Arianespace
Dernier lancement de l’année au centre spatial guyanais et c’est une Soyouz qui va boucler 2014 en plaçant cet après-midi sur orbite quatre satellites d’une même constellation. L’occasion aussi pour Soyouz de faire à nouveau ses preuves après les déboires du 21 août dernier.
O3b du côté des équipes Soyouz du CSG, on connaît. Imaginez, en cas de succès aujourd’hui, la fusée russe aura composé le tiers de ses missions en Guyane avec ces petits satellites de télécommunications.
O3b, littéralement, cela signifie, « the others 3 billions », les 3 milliards d’autres, sous entend, la moitié de la population terrestre qui n’a pas accès au très haut-débit. Celui-ci sera fourni à faible coût à une centaine de pays.
Mais à l’occasion du lancement d’aujourd’hui, ce sera tout particulièrement le comportement de Soyouz qui sera au centre des attentions. Pour la première fois depuis la mise sur orbite ratée des satellites Galiléo du mois d’août, la fusée russe s’envolera à nouveau de Sinnamary. L’enquête avait permis de révéler un défaut de série sur l’étage Fregat. On sera donc particulièrement attentifs durant les moments où le moteur qui s’y situe sera sollicité : ce soir, il sera allumé et éteint à trois reprises au cours des 2 heures 22 minutes que durera la mission. 
Le décollage est prévu à 15h37. La mission s’achèvera à 17h59.