guyane
info locale

Guyane/Honduras : nous sommes tous Yana...

les yana dòkò
Les Yana Dòkò 2
©Christophe Parfait
Comment effectivement ne pas sentir en nous ce frémissement, cette vibration Yana , cette vibration dòkò, ce sentiment Yana Dòkò pour soutenir notre sélection qui a rendez-vous avec l’histoire aujourd’hui et dimanche prochain.
Historique oui, car il y a belle lurette que notre sélection ne s’était pas hissée à un tel niveau du football caribéen.
Accueillir pour la première fois sur notre pelouse le HONDURAS, un pays qui a participé au mondial il y a quelques mois : de coriaces honduriens qui, comme nous, vont tenter de décrocher leur qualification pour la Gold Cup en Juillet prochain aux Etats-Unis..
Et la aussi ce serait historique pour la Guyane d’atteindre ce stade de la compétition à l’instar de la Guadeloupe ou la Martinique par le passé.
Oui face à un tel enjeu, comment ne pas se sentir Yana, ne pas faire bloc derrière notre sélection qui a besoin de ce 12ème homme, que sont les supporters pour concrétiser et réaliser cette performance tant  espérée. Comment ne pas se laisser doucement emporter vers le stade Edmard Lama aujourd’hui pour crier, "rélé", vociférer : « Allez la Guyane », supporters et non pas de simples spectateurs.
Oui, la balle est plus que jamais dans notre camp, faire notre part de boulot pour parachever un travail  de fond  de l’ensemble de l’encadrement, de la ligue, des collectivités partenaires et sponsors. Les yanas, des joueurs aujourd’hui bien préparés, physiquement par le staff KARAM/ CAREME ;  une équipe soudée, unie entre professionnels et amateurs locaux.
Maintenant, il s’agit de se libérer, ne pas jouer le match avant l’heure, comme on dit, se concentrer sur le jeu, et ne pas se laisser submerger par l’enjeu
 
Message donc pour les 25 Yana Dòkò
En avant "mésié, simin football enlè yé", montrez qu’à domicile, les Yanas seront toujours les DOKOS