Anne-Marie Leboulanger tuée dans son sommeil

faits divers
Résidence Les Martines
©JMA
Aucune trace de coup, de lutte, de geste de défense n’a été retrouvée par le médecin légiste sur le corps d’Anne-Marie Leboulanger. A partir de ces constatations, le procureur de la République Ivan Auriel affirme que la victime était endormie lorsqu’elle a été égorgée.
Une révélation qui épaissit un peu plus le mystère sur le mobile du meurtre de l’épouse du directeur du centre commercial Carrefour de Terca.


Anne-Marie Leboulanger a été assassinée le 31 mars dernier, dans l’après-midi.

Son corps a été découvert par son mari, dans le salon de leur domicile, résidence Les Martines, à Rémire-Montjoly. Le ou les meurtriers se sont enfuis avec la voiture de la victime. Une twingo bleue, retrouvée 4 jours plus tard, cité Cabassou à Cayenne.
Ils auraient également volé du matériel mais le procureur ne veut pas dire s’il ne s’agit que de la voiture ou si d’autres objets ont été dérobés.
Aujourd’hui, les enquêteurs devraient avoir connaissance de nouveaux résultats d’analyse. Probablement les prélèvements ADN effectués le jour du drame et étudiés au laboratoire de Nantes. Une révélation qui épaissit un peu plus le mystère sur le mobile du meurtre de l’épouse du directeur du centre commercial Carrefour de Terca.

Le reportage de Laurence Tian Sio Po et Claire Giroud