publicité

Quel avenir pour le couac en Guyane?

Les journées du goût et des saveurs de Guyane mettent à l'honneur les produits locaux et la gastronomie guyanaise. Le couac fabriqué à partir de la racine manioc est un plat emblématique de notre région. Cependant sa fabrication artisanale en fait un produit pas si accessible.

La farine de manioc appelée couac en Guyane © guyane 1ère
© guyane 1ère La farine de manioc appelée couac en Guyane
  • Par Catherine Lama
  • Publié le
Si le couac a pu être un aliment incontournable de la table guyanaise pour accompagner les haricots rouges ou la fameuse pimentade, il y a quelques décennies, cela n'est plus le cas. Il est plus facile et moins cher aujourd'hui d'acheter des pâtes ou du riz pour nourrir une famille. En cause certainement la fabrication de cette farine de manioc selon une méthode ancestrale et artisanale qui va de la plantation de la racine, à sa récolte puis au long processus de fabrication du couac. La production reste familiale et n'est certainement pas concurrentielle. 
Au bout de la chaîne, le prix du kilo de couac a beaucoup augmenté. Il coûte environ 5€,  deux à trois fois plus cher, par exemple, que les pâtes, le  riz ou encore la semoule de couscous.
Sa consommation demeure pour beaucoup occasionnelle. 

Le reportage de Leïlia Chérubin-Jeanette et Claude Djani

Le coût du couac







 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play