publicité

Abolition de l'esclavage avec un appel aux tambours

10 juin 1848 - 10 juin 2015, hier 167 ans se sont écoulées depuis la fin de l'esclavage en Guyane. Le 10 juin c'est le jour où le décret d'abolition a été proclamé officiellement sur le territoire. Depuis 2006 cette date est un jour férié où les commémorations sont très nombreuses.

© Guyane1ère
© Guyane1ère
  • Par Frédéric Larzabal
  • Publié le
Hier, cela a fait 167 ans que Victor Schoelcher est arrivé en Guyane pour proclamer l’abolition de l'esclavage. Pour célébrer cet anniversaire, plusieurs manifestations ont été organisées sur l’Île de Cayenne. Un Appel aux tambours le matin à l’Encre, avec 4 groupes d’horizons différents : Amérindien, Bushinengué et Créole. On pouvait apprécier Réno Cippe et son école de tambour, le groupe Black Aluku, le groupe Ayawandé et une démonstration de Djokan. Tout cela a été suivi d’ateliers sur les arts et savoirs-faires des populations locales. Un documentaire sur l’abolition a été diffusé, et l’après-midi, des conférences débats ont été organisées sur l’histoire des marrons.
Fabienne Mathurin-Brouard, vice-présidente au patrimoine et à la culture à la Région Guyane : « la tolérance et le respect c’est ce que nous avons voulu transmettre lors de l’appel aux tambours. Le respect des différentes identités qui compose la population guyanaise et qui font sa force ».
 
Le reportage de Flore Vigneron - Abel Parnasse
Abolition, l'appel aux tambours


Sur le même thème

  • esclavage

    Christiane Taubira pour une juste réparation de l'esclavage

    Invitée de "Mayouri info" Christiane Taubira, porteuse de la loi du 21 mai 2001 sur la reconnaissance de la traite négrière et de l'esclavage en tant que crime contre l'humanité a insisté sur la nécessité de faire mieux connaître cette période de l'histoire sur l'ensemble du territoire national.

  • esclavage

    L'ouvrage " Mes météores " mis en scène

    Dans le cadre des manifestations commémoratives de l’abolition de l’esclavage, il y avait dimanche soir à l’Encre. Une lecture-spectacle du livre des mémoires de Christiane Taubira, sur une loi qui a reconnue la traite et l'esclavage comme crimes contre l'humanité.  

  • esclavage

    Rémire : Hommage aux marrons de la liberté

    En ce 10 juin,  de nombreux officiels,  dont Jean- Marc Ayrault, ancien premier ministre et président de la future fondation pour la mémoire de l’esclavage, ont procédés au traditionnel dépôt de gerbe au pied de la statue des marrons de la liberté à Rémire - Montjoly.
     

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play