publicité

La classe politique et le monde économique saluent la mémoire de Sylvie Désert

Au lendemain de la mort de Sylvie Désert - décédée ce lundi 03 août des suites d'une longue maladie - les réactions et les hommage pleuvent. La conseillère régionale, présidente du groupement des gérants de stations, présidente du comité régional du tourisme, avait 46 ans.

© guyane 1ère
© guyane 1ère
  • Par Véronique Bedz
  • Publié le , mis à jour le
Ils sont nombreux, anciens alliés mais aussi anciens adversaires, à rendre hommage à Sylvie Désert.
Le groupe d’opposition à la région démocratie et Probité, l’association des maires, le maire de Saint Georges de l'Oyapock, Jean-Pierre Roumillac et l'opposition de Matoury présentent leurs condoléances à ses proches. Le Parti socialiste Guyanais salue une chef d’entreprise très active qui a servi la Guyane. Gabriel Serville, député maire de Matoury, souligne son courage ; Paul Dolianki, maire d'Apatou, son professionnalisme ; Georges Patient, sénateur maire de Mana, ses convictions. Quant à Michel Quammie, le maire de Régina-Kaw, il parle d’une battante qui a œuvré pour le développement de sa commune.

Une femme passionnée et engagée

Pour l’UDI Guyane, c’était une figure importante du monde économique ... Une femme de conviction passionnée pour le Préfet Eric Spitz, une femme engagée pour les maires de Kourou, Saint Laurent et Sinnamary, une femme qui allait jusqu’au bout de ses idées pour Alain Tien Liong.
Le président de région, Rodolphe Alexandre, salue la force de ses idées, son talent, sa détermination, et sa connaissance des dossiers économiques, que ce soit dans l’agriculture, le tourisme ou les carburants.
Pour Christiane Taubira, la garde des Sceaux « 46 ans, c’est tôt, trop tôt, même pour une vie remplie de combats, de courage, d’ardeur, de défis, c’est trop tôt pour partir ». 

 "Nous sommes fiers d'avoir bataillé à ses côtés"

Le monde économique salue également sa mémoire. La Fédération régionale du bâtiment et des travaux publics se souvient d'un compagnon de route aux qualités reconnues. La chambre de commerce et d'industrie et le comité du tourisme rappellent son rôle dans le développement de la Guyane. Enfin Sylvie Désert était présidente du groupement de gérants de stations service. Pour eux, c'était une femme Djock, qui laisse un immense vide. "Nous sommes fiers, disent-ils, d'avoir bataillé à ses côtés". 

Deux témoignages après le décès de Sylvie Désert

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play