Centre spatial guyanais, à trois lancements du record

spatial
Ariane 5 a décollé à 17h30, mercredi.
©Cnes, service optique
Le CSG accueillait mercredi la neuvième mission de l'année avec le décollage d'une Ariane 5. L'objectif de douze lancements dans l'année est plus que jamais à la portée d'Arianespace.
Stéphane Israël affichait un large sourire mercredi soir à l’issue d’une soirée maitrisée de bout en bout pour Ariane 5. Le P-DG d’Arianespace peut se réjouir car il est en passe de réaliser l’objectif ambitieux annoncé pour 2015, douze lancements dans l’année.
Pour l’instant, neuf lanceurs ont décollé. Et la dernière mission en date n’a posé aucun problème. Ariane 5 a pris son envol à 17h30 mercredi pour placer deux satellites de télécommunications sur orbite en à peine 32 minutes. La routine... ou presque. Stéphane Israël n’a en effet pas manqué de rappeler que les clients du jour étaient deux gouvernements. L’Argentine et l’Australie placent d'ailleurs beaucoup d’espoir dans leurs programmes de télécommunications (respectivement Arsat-2 et Sky Muster) dont l’ambition est de garantir l’indépendance des services et l’accès pour tous à l’internet haut-débit.
Trois lancements sont encore inscrits au programme de l’année 2015. Les trois lanceurs Vega, Soyouz et Ariane 5 seront sollicités. Prochain rendez-vous le 10 novembre avec une mission Ariane 5.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live