Des milliers de foyers privés d’électricité durant des heures

conflit social
bougie
©DR
C’est la panne la plus importante depuis le début du mouvement de grève initié par l’UTG éclairage.
Depuis lundi, 38 000 clients ont été privés d’électricité sur l’ensemble du littoral. Les deux parties se rejettent la responsabilité.
En début de soirée, une grande partie des foyers, environ 20 000, était toujours plongée dans le noir.
En cause, selon la direction, deux turbines du barrage de Petit-Saut, tombées en panne, ainsi que plusieurs groupes de la centrale de Dégrad-des-Cannes.
Contactée, la direction indique que ces problèmes ont démarré depuis l’annonce dimanche du durcissement du mouvement par les grévistes.
Des grévistes de leur coté qui assurent qu’ils n’y sont pour rien dans ces pannes dont l’origine est, jusqu’à l’heure d’aujourd’hui, inconnue. Syndicat et direction n'expliquent pas ce qui ce qui s’est produit sur les deux sites. 
Hasard ou coïncidence, la direction indique que pour la panne sur le site de Petit Saut, les boîtes noires sont hors service depuis peu.
Le retour à la normale devait avoir lieu dans la soirée selon direction. Les agents sont à pied d’œuvre depuis ce matin. 
A suivre, sur l'ensemble de nos antennes, l’évolution de ces coupures et du mouvement de grève.