guyane
info locale

Attentats : le bleu, le blanc et le rouge pour draper les victimes

société
Les drapeaux de Maud Rullier
Les drapeaux de Maud Rullier en berne ©CL
Une journée nationale d'hommage aux victimes des attaques du 13 novembre à Paris, aux Invalides, a lieu ce vendredi 27 novembre et le Président de la République François Hollande a appelé les français à pavoiser leurs domicile du drapeau français. 
La France chante la marseillaise, son hymne national, la France affiche son drapeau tricolore. Depuis ce funeste vendredi 13 novembre, les attributs d'un patriotisme fervent s'affichent un peu partout sur le territoire national. Ils représentent les signes d'un recentrage autour de valeurs communes qui fondent la nation. Cela, a, d'ailleurs, provoqué un rush chez les fabricants et commerçants hexagonaux de drapeaux. Ce 27 novembre, selon le voeu de François Hollande, beaucoup de fenêtres devraient se parer de bleu blanc et rouge en hommage aux victimes des attentats. L'hommage national officiel aura lieu aux Invalides, nécropole des personnalités militaires.

Les drapeaux en berne sur le balcon

En Guyane, si les bâtiments publics et administrations arborent le drapeau, quelques particuliers ont toujours, eux aussi, accroché leur drapeau à leur balcon ou leur façade pour chaque commémoration nationale. A l'image de Maud Rullier qui réside à Cayenne, une belle maison traditionnelle à l'avenue Léopold Héder. Cette guyanaise de 90 ans est une patriote reconnue, veuve d'un ancien combattant, grande figure politique guyanaise et amie de l'ancien président de la République, Jacques Chirac. Pour cette cérémonie du 27 novembre, elle a mis sur son balcon, trois petits drapeaux en berne.
La première fois qu'elle a affiché l'emblème national, c'était en 1956 pour le premier voyage du Général de Gaulle en Guyane. Depuis, elle n'a pas failli, à ce cérémonial qu'elle a reconduit 2 autres fois pour les venues du général de Gaulle et pour tous les autres grands de ce monde qui l'ont visitée, notamment son ami Jacques Chirac. Mais pour les cérémonies militaires et autres grands événements nationaux, elle ne manque jamais de sortir ces drapeaux grands ou petits. Elle en fournit à beaucoup d'amis et régulièrement à sa voisine.

Publicité