guyane
info locale

Sur le Haut-Maroni, la sécheresse fait flamber les prix

environnement
Maripasoula
Les berges asséchées du Maroni à Maripasoula ©Laurent Marot
En cette fin de saison sèche en Guyane, les eaux du Maroni sont très basses. Le transport fluvial, principal moyen de ravitaillement dans cette région, se trouve pénalisé. Le prix du fret a triplé, ce qui entraîne une flambée des prix des biens de consommation.
A Maripasoula, les rayons de nombreux commerces sont à moitié vides, et il est difficile de trouver des produits congelés. Les prix à la consommation ont flambé : la bouteille d'eau est passée de 1,80 à 2,50 euros, et la bière de 1,50 à 2 euros. A l'origine de cette situation, la saison sèche, qui a entraîné comme chaque année une baisse des eaux sur le fleuve. Selon Eric Tani, gérant d’un magasin à Maripasoula, le prix du fret fluvial a été multiplié par trois : les piroguiers qui partent de Saint Laurent du Maroni pour acheminer des marchandises ont diminué de façon drastique les quantités à bord. En temps normal, une pirogue transporte 5 à 8 tonnes de fret par voyage, contre 2 à 3 tonnes actuellement.L’avion cargo d’Air Guyane ne suffit pas à compenser la baisse du fret par pirogue, car il ne prend que 1,4 tonne par vol (un par jour, en moyenne), sans engagement sur les délais de livraison. Dans ce contexte, des initiatives se font jour, à l'image de ce couple qui vend des produits frais achetés sur le marché de Cayenne et acheminés à Maripasoula par un avion privé.

Le reportage de Laurent Marot et Alfonso Martinez

Publicité