publicité

Le directeur de la SIGUY braqué chez lui à Cayenne

Alain Le Corre, le directeur de la Société Immobilière de la Guyane (SIGUY), sa femme et sa belle-fille ont été braqués et ligotés chez eux le 12 janvier à Cayenne. Les trois braqueurs sont toujours en fuite.

Alain Le Corre directeur de la Siguy © guyane 1ère
© guyane 1ère Alain Le Corre directeur de la Siguy
  • Par Laurent Marot
  • Publié le , mis à jour le
Les faits se sont produits dans un quartier plutôt cossu, le « domaine de Montabo », cité Massel, à Cayenne. Dans la soirée du 12 janvier, Alain Le Corre, le directeur de la SIGUY, dînait avec sa femme et sa belle-fille, sur sa terrasse. Trois hommes aux visages masqués, porteurs d’armes blanches et d’un fusil à canon scié ont alors cerné la table familiale. Alain Le Corre a été amené dans une chambre puis ligoté et bâillonné, comme le reste de sa famille. « Ils ont mis la maison à sac, (…) et sont repartis avec tous nos appareils électroniques », témoigne le directeur de la SIGUY. Les braqueurs sont toujours en fuite. L’enquête a été confiée à l’antenne régionale de la Police Judiciaire. Les braquages à domicile restent exceptionnels dans ce quartier. Le précédent remonte à 1998 : l’entrepreneur Bernard Boulanger avait été frappé et scotché des pieds à la tête. Sa femme avait elle aussi été ligotée de cette façon.
 
Reportage de Laurent Marot et Franck Fernandes
Témoignage d'Alain le Corre Directeur de la Siguy


Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play