publicité

Débrayage d'une partie du personnel à la mairie de Matoury

Des agents de la mairie de Matoury ont cessé le travail pendant deux heures ce matin. Ils dénoncent les conditions de travail et tout particulièrement les relations avec le bureau du maire. L’ambiance est toujours tendue dans la collectivité

Débrayage des agents de la mairie de Matoury le 1er février © Franck Leconte
© Franck Leconte Débrayage des agents de la mairie de Matoury le 1er février
  • Franck Leconte
  • Publié le , mis à jour le
L’an dernier, d’un mouvement similaire avait déjà secoué les services municipaux et pourtant pas grand chose n'a changé. Les agents, justement, reprochent au maire de ne pas avoir arrangé la situation. Dans les reproches adressés ce matin par un tract, on peut lire notamment la désorganisation des services, la mise au placard des agents ou le non respect des conditions de travail.
Mais dans la forme, il y a quelques différences avec la dernière mobilisation de février 2015. On a vu moins de monde mobilisé tout d’abord. Les agents étaient une trentaine, vêtus de noir, et ont diffusé de la musique carnavalesque devant l’Hôtel de ville. Beaucoup d’autres agents observaient à distance. Et puis, il ne s’agit plus cette année d’une intersyndicale. Les agents se sont réunis en collectif car ils ne bénéficient pas du soutien des centrales. Seules quatre sections représentées à la mairie sont mobilisées.
Ces agents dénoncent des relations, dégradées, que ce soit avec le directeur de cabinet du maire mais aussi la directrice générale des services et la directrice des relations humaines.
Les panneaux de revendications © Franck Leconte
© Franck Leconte Les panneaux de revendications

Ce à quoi, le maire, Gabriel Serville répond que depuis son arrivée en 2014,  il n’a eu de cesse de vouloir rétablir la justice et l’équité tout en respectant la réglementation. Il compte réunir au plus vite les conseillers municipaux pour faire appel à une médiation dans ce conflit. Il a aussi ajouté que ces agents n'ont jamais demandé d'entretien. Il n’a jamais refusé de recevoir un agent affirme t-il. Une rencontre avec les syndicats est prévue mardi matin à 8 heures.
Un préavis de grève illimitée est déposé pour le 11 février.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play