2ème salon du bois au lycée de Balata un tremplin pour un matériau désormais très concurrentiel pour la construction

btp
La maison témoin du salon du bois 2019
La maison témoin du salon du bois ©Guyane la 1ère
Le deuxième salon du bois se tient au lycée des métiers du bâtiment à Matoury. Une convention entre les professionnels du bâtiment et plusieurs partenaires institutionnels dont la CTG et le rectorat a été signée à cette occasion. L’objectif est d’intéresser les jeunes aux métiers du bâtiment. 
La reprise économique est attendue très prochainement dans le secteur du BTP, de quoi ouvrir des perspectives aux élèves du lycée des métiers de Balata. Pour les responsables du BTP, signataires de la convention avec le rectorat, le temps presse, il faut absolument que des jeunes soient formés insiste Olivier Mantez président du GIEQ BTP :
"Les grands projets arrivent comme le lycée de Saint-Georges, il n'y pas de personnel formé. A Maripasoula, il va y avoir un lycée, un micro barrage, la réfection de la piste d'aérodrome... il faut absolument former des gens sinon il ne faut pas se voiler la face se sont des gens de l'extérieur qui viendront..."
Pour le président de la fédération régionale du BTP, Franck Ho Wen Zé la conclusion est la même :
"Nous avons perdu en 3 ans 1800 salariés, le but serait de les rattraper. Par rapport à la commande qui arrive, il faut que nos jeunes soient prêts et soient conscients qu'il y a un potentiel à saisir."


Le bois la solution pour des constructions rapides

A l’occasion de ce salon, les professionnels du bois sont présents. Jusqu’à demain ce soir, le public pourra s’informer sur tout ce qui touche à ce matériau noble et à son utilisation. Illustration avec la réalisation d'une maison témoin.
La rapidité de la construction est un des atouts de la maison en bois. Il a fallu moins d’une semaine pour monter une maison témoin, mais en réalité deux mois sont nécessaires en respectant toutes les étapes du projet. De la conception sur plan à la fabrication des éléments en atelier.
Rapidité mais aussi réduction des coûts, et contrairement aux idées reçues, le bois n’est pas plus onéreux que les autres matériaux de construction. La profession travaille à faire baisser les coûts.
Le bois associé à la brique et au placoplatre est une solution prometteuse sur un marché en pleine évolution en termes d’innovations.

Le reportage de Guyane la 1ère
Les Outre-mer en continu
Accéder au live