8 mai 1945 : il y a 77 ans prenait fin la Seconde Guerre Mondiale

commémorations
Soldats
Soldats de la deuxième guerre mondiale (illustration) ©(capture d'écran R.S)
Le 8 mai est la date choisie pour commémorer la Seconde Guerre mondiale, et plus particulièrement la fin des combats. L'armée allemande a officiellement déposé les armes le 7 mai 1945. Partout en France, la fin de la Seconde Guerre Mondiale sera célébrée.

Dépôts de gerbe, cérémonies, le 8 mai est un jour de commémoration. Le 77e anniversaire de la victoire du 8 mai 1945 sera célébré partout en France. Une nouvelle occasion de se souvenir, pour ne pas oublier.

L'acte de reddition du Japon
Le 15 août 1945, le Japon capitule marquant la fin de la Seconde Guerre mondiale. Ici, la signature de l'acte de reddition, le 2 septembre 1945. ©cc U.S.National Archives

Le 7 mai 1945, à Reims, puis le lendemain à Berlin, les derniers représentants du IIIe Reich actent la capitulation sans condition d’une Allemagne vaincue et occupée. La Seconde Guerre Mondiale ne s'achève officiellement que plusieurs mois plus tard, avec la capitulation du Japon.

Le 8 mai est une date symbolique, célébrée partout en France. La Guyane n’a pas été épargnée. 38 soldats guyanais sont morts durant cette guerre, 38 disparus, sur 456 volontaires engagés. Les Guyanais, comme les Antillais, n'ont pu rejoindre les lieux de combats qu'à partir de 1943, en raison de l’administration du régime de Vichy.

La Guyane sous Vichy

Les dissidents
©DR

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la Guyane, colonie française, sous le régime de Vichy et est administrée depuis la Martinique par l’amiral Robert, haut-commissaire de la France aux Antilles et en Guyane. Un certain nombre d’Antillais et de Guyanais quittent leurs pays pour rejoindre les Forces Françaises Libres : c’est le départ en dissidence via Sainte-Lucie ou la Dominique. En mars 1943, la Guyane se rallie à la France Libre. Les dissidents, se sont mobilisés pour s’engager sur le front.

A lire ici ⇒Rencontre avec Auguste Plénet dernier survivant guyanais de la 2e guerre mondiale

Une victoire militaire

Cette capitulation entérine la victoire militaire des alliés en Europe et la défaite politique du nazisme. En six années, la Seconde Guerre Mondiale aura causé la mort de 75 millions de personnes dont 49 millions de civils, l’assassinat dans le cadre de la Shoah de près de six millions d’hommes, de femmes et d’enfants, le déplacement de 40 millions de personnes en Europe.