Agroécologie : des chercheurs cubains en Guyane

agriculture
Quand Cuba et la Guyane parle d’agroécologie. Une délégation de chercheurs Cubains effectue une visite de travail sur le territoire des savanes. Un échange qui doit permettre de partager les connaissances entre les deux pays et de favoriser une agriculture plus adaptée à l'environnement guyanais en utilisant le savoir-faire des voisins caribéens.

On parle Anglais, espagnol ou français au sein de ce groupe en visite sur l’exploitation de Jean-Louis Antoinette à Sinnamary. Et pour cause la délégation de chercheurs cubains est à la découverte de l’agriculture guyanaise. Après s’être rendus en février dernier dans l’île des Caraibes, cette fois les membres de la coopérative d’Utilisation de matériel Agricole de Sinnamary accueillent des spécialistes bien décidés à fructifier leur déplacement.

Quand je visite la Guyane Française je me sens comme à Cuba parce que les producteurs ont des technologies de l’agriculture durable, du développement durable. On a la connaissance on va pouvoir transférer les compétences et les connaissances acquises chez nous. C’est pour cela que nous devons nous rapprocher pour partager nos compétences et introduire de nouvelles technologies afin de s’inscrire dans le développement durable. 

Docteur Yuvan Contino Esquirejosa

Cette coopération initiée dans le cadre du fonds de solidarité pour les projets innovants a pour but d’apporter un savoir-faire plus en rapport avec notre environnement.

Jean-Louis Antoinette est un producteur porcin mais aussi de bovins, il attend beaucoup de cette visite de terrain. Comme d'autres d’agriculteurs, il souffre de la conjoncture économique et chaque conseil est bienvenu par les temps qui courent.
Cette rencontre favorisée par la CTG la CCDS et la mairie de Sinnamary donnera-t-elle aux membres de la CUMA de la commune de Sinnamary, les armes indispensables à leur activité ? Seul l’avenir le dira.