guyane
info locale

L'aménagement des sauts pour faciliter la navigation sur les fleuves pose question

amazonie
Saut Maripa sur l'Oyapock
Saut Maripa sur l'Oyapock ©DR/IM
L’Autorité Environnementale du Conseil Général de l’Environnement et du Développement Durable donne des avis publics sur les évaluations des impacts des grands projets et programmes environnementaux. Elle se penche actuellement sur l’aménagement des sauts du fleuve Oyapock et de la rivière Camopi.
Faciliter la navigation pour les passages des sauts en toute saison sur le fleuve Oyapock et la rivière Camopi. Le projet est porté par la DEAL-Guyane qui en assure la maîtrise d’ouvrage.
 

Des aménagements qui facilitent aussi le trafic d'orpaillage illégal

Arasement raisonné, découpe soignée, déplacement et fracturation de blocs rocheux constituent les principaux travaux. Quatre sauts ont déjà été aménagés entre 2014 et 2015, douze supplémentaires le seront dans les prochains mois. Pour l’Autorité Environnementale, le bilan socio-économique des nouveaux aménagements reste incertain. D’abord au regard de leurs avantages, confort et gain de temps selon les indications d’un nombre limité de piroguiers mais aussi par rapport à leurs inconvénients potentiels liés à leurs effets induits, notamment la facilitation de la mobilité pour les activités illégales dont l’orpaillage. En appréhender les impacts directs et indirects s’avère donc compliqué en l’état actuel. Pour l’Autorité, l’enquête publique sera déterminante pour recueillir l’avis de tous les habitants concernés, au-delà de celui des piroguiers.
 
Publicité