Assemblée des maires : les maires signataires ne se présentent pas à l'invitation de François Ringuet, le président

fonction publique
écharpe maire
©DR
La rupture semble consommée entre François Ringuet et les maires signataires d’une tribune dans laquelle ils remettent en cause sa présidence. La réunion proposée par ce dernier, ce jour, n’a pas eu lieu faute de participants. Seuls Sophie Charles maire de Saint-Laurent, Marie-Hélène Charles maire de Saül et le premier adjoint du maire de Cayenne Christian Faubert se sont présentés.

Un vent de révolte souffle sur l'association des maires. Pourtant en 2020, François Ringuet, seul candidat, était élu à l'unanimité président de la structure. Depuis, deux ans après, les Municipales et les Territoriales ont changé la donne. La physionomie de l'assemblée des maires a changé. Le désamour est prononcé. 

François Ringuet, maire de Kourou et président de l'association des Maires de Guyane
François Ringuet, maire de Kourou et président de l'association des Maires de Guyane ©Thierry Merlin

Invités par François Ringuet, les maires de Guyane ne se sont pas présentés ce 19 août. Sans explications. Seuls, la maire de Saint-Laurent Sophie Charles, le maire de Saül Marie-Hélène Charles et Christian Faubert le 1er adjoint de la mairie de Cayenne étaient sur les lieux. Les autres se sont abstenus. La réunion a donc été annulée.

Le désamour 

Un acte de plus, dans le bras de fer, entre les maires de Guyane et le président de l’association des maires. Le 10 août dernier, 18 maires sur 22 à l’exception de Sophie Charles (Saint-Laurent-du-Maroni), Jules Deie (Papaïchton) et Jean-Paul Fereira (Awala-Yalimapo), avaient rendu publique une tribune intitulée « Pour une nouvelle gouvernance de l'Association des Maires de Guyane ». Un titre sans ambiguïté.

Ils y dénonçaient  la gestion de François Ringuet à la tête de l’institution : « Cet appel repose sur des faits objectifs : une inefficience que d’aucuns, y compris pour nos administrés, qualifient d’abyssale de l’actuelle gouvernance face aux problématiques de notre territoire et son corollaire, un silence assourdissant au regard de l’actualité de notre territoire. » 

Cette tribune a été publié quelques mois après les démissions de Georges Elfort, maire de Saint-Georges, et Gilles Adelson, maire de Macouria de l'exécutif.

Le 11 août, François Ringuet, les conviait à une réunion d’échanges, ce 19 août.  L'absence remarquée des signataires, est claire. Le message est sans équivoque.  Reste à savoir les suites données à ce désaveu.