publicité

Balades Guyanaises de Olivier Mailleux : des mots pour clamer son amour

Balades Guyanaises, poèmes illustrés de Olivier Mailleux a été publié aux éditions Samaro. L’auteur s’essaie à un art littéraire inusité, la poésie. Trente poèmes dédiés à la Guyane. Une Guyane dont il est profondément épris et qu’il sublime avec ses vers et ses mots.
 

Dessin de Olivier Mailleux © MCT
© MCT Dessin de Olivier Mailleux
  • Par Marie-Claude Thébia
  • Publié le
© MCT
© MCT

Lire de la poésie dit-on, apaiserait les maux de l’âme. En lisant "Balades Guyanaises" paru aux éditions Samaro, en s'imprégnant de chaque vers, de chaque syllabe, la lecture prend un sens. La beauté se révèle et devient source d'inspiration. 


Des petits riens

© MCT
© MCT

Olivier Mailleux arrive à faire partager des instants choisis, tirés de son propre vécu qu’il raconte avec finesse et sensibilité. De petits riens : le vol d’un colibri, une sieste dans un hamac balancé par une douce brise bercé par les bruits de l'eau qui ronronne, la pluie sur la tôle qui redouble d'intensité, une promenade dans les marais de Kaw …Des simples moments, des tranches de vie appréciés intensément, à leur juste valeur.


Dame Nature 

© MCT
© MCT

Dame nature, nous donne de vivre parfois de merveilleux moments, qui nous rappellent à notre simple condition humaine. Olivier Mailleux est un poète. Dans ce recueil, il offre trente poèmes, trente balades, avec en toile de fond la Guyane, et sa beauté sauvage. Avec des mots il retranscrit ses émotions, ses ressentis. L'auteur est tel un photographe capturant l’instant présent. Lui a choisi de mettre en vers et en rimes l'instantanéité des objets de ses désirs. La poésie harmonise et équilibre ses sentiments dans ce qu'ils ont de plus purs.


Une déclaration d'amour 

© Olivier Mailleux
© Olivier Mailleux

Chaque poème est illustré par de somptueux dessins. Le poète se mue en peintre et restitue à travers son regard d'artiste, ses moments privilégiés. Olivier Mailleux le clame, le répète : il a voulu dire son amour pour la Guyane. Une mise à nu qu'il assume totalement et pleinement. 
Présentation du livre en vidéo:
La rubrique littéraire : Ballades Guyanaises d'Olivier Mailleux
Olivier Mailleux, un auteur atypique

-Vous avez voulu avec ce recueil de poèmes, évoquer votre Guyane, comment cette idée est née en vous ? 

-OM: Comme une évidence. Le désir de remercier cette terre qui m'a tant apporté. 20 ans de Guyane, 20 ans de vie pleine et entière, 20 ans d'émotions intenses tant au niveau personnel que professionnel.

-Vous écrivez une trentaine de poésies, vous les appelez ballades, c'est votre vision de la Guyane ? 

-OM: Guyane et nature sont intimement liées. C'est une nature de la démesure à l'image de la Guyane : belle, intense, variée et surprenante.
Cette nature j'ai toujours aimé aller à sa rencontre. Je marche beaucoup, je multiplie les ballades guyanaises pourtant aucunes ne se ressemblent. Cette nature, à l'image de la Guyane est vivante, en mouvement permanent. 

-Ce sont des poèmes qui décrivent vos émotions, en toute introspection, ce sont des instants de votre vie que vous avez tenté de capter ? 

-OM : Mes émotions, mais aussi celles de ceux qui m’ont parfois accompagné dans ces balades, ou celles que j’ai pu observé, quand dans la magie d’une forêt, les gens se disent bonjour...

-Vous appelez ce recueil Ballades guyanaises et dans votre introduction vous invitez à des ballades émotives pourquoi ? 

-OM : La Guyane ne laisse personne indifférent. Elle est synonyme de grandeur, d'intensité, de beauté, de contradictions aussi. Elle bouleverse donc génère forcément des émotions diverses et variées. Intenses.

-Ce n'est pas votre premier recueil, vous avez déjà écrit un roman, des nouvelles etc...pourquoi vous essayer à nouveau à ce genre littéraire? 

-OM : J'ai redécouvert récemment le plaisir de déambuler, de me perdre sur les sentiers guyanais. Ces retrouvailles ont fait naître en moi l'envie de rendre hommage à cette Guyane qui m'a accueilli il y a 20 ans, à cette Guyane qui m'accompagne encore aujourd’hui. Une première façon de lui dire merci et « je t’aime »…

-Ce sont des poèmes également illustrés, comment qualifiez vous vos dessins? 

-OM : J’espère : Authentiques. Sincères. Humbles. Vrais. En écho avec les poèmes.

-Vous voyagez beaucoup, pourtant la Guyane est votre port d'attache, avec ce recueil c'est votre attachement à ce petit coin d'Amazonie que vous avez voulu avouer

-OM : Vrais. Oui, en quelque sorte comme un écho à la chanson magnifique de Maxime Leforestier : « Etre né quelque part, c’est partir quand on veut, revenir quand on part »… La Guyane m’apporte ça : me sentir humain et voyageur...

-Quels sont vos prochains projets littéraires ? 

-OM : J'en ai plein la tête !! Mais je suis sur la mise en page de deux romans déjà écrits, un sur la Tanzanie, et un de science-fiction, et en parallèle, j’écris un roman qui me tient beaucoup à coeur : « L’aube et quelques jours »…  Et j’ai déjà fini le Tome 4 de « Cent chansons sans mélodie » et des livres jeunesses qui n’attendent plus que leurs illustrations… Sans oublier un recueil de nouvelles sur la Guyane, dont 4 sont déjà écrites...

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play