Barrage filtrant du syndicat STEG UTG devant le rectorat à Cayenne en solidarité avec Camopi

éducation
Barrage filtrant devant le rectorat de Cayenne
Barrage devant le rectorat de Cayenne érigé en solidarité avec la commune de Camopi. ©Guyane1ere
En soutien au conflit qui secoue la commune de Camopi, le syndicat STEG UTG a organisé un barrage filtrant devant le rectorat. Les écoles et le collège sont bloqués depuis lundi par les parents qui demandent notamment des logements décents pour les enseignants.
Opération coup de poing pour se faire entendre ce jeudi 15 septembre devant le rectorat de Cayenne . Un barrage filtrant y a été érigé comme un geste symbolique en soutient à Camopi. Le syndicat STEG UTG veut dénoncer le marasme vécu actuellement par la communauté éducative de Camopi. 
Depuis le lundi 12 septembre, les établissements scolaires de cette commune sont fermés. Le manque de professeurs et de logements ont fait réagir les parents d'élèves qui ont purement et simplement cadenassé les écoles. Pourtant en 2014, un protocole d'accord avait été signé pour les mêmes problèmes. 
Vincent Touchaleaume, le secrétaire adjoint du STEG UTG rappel : " (en 2014) le premier des engagements était de libérer du foncier en accord avec la commune (Camopi) pour permettre la construction de logements. Le deuxième engagement était de trouver des partenaires (...) pour pouvoir construire ces logements. Deux ans plus tard, rien, pas de logements... ". 
En l'état actuel des choses, les blocages devraient s'accentuer à Camopi, les parents d'élèves exigent la venue d'une délégation sur place, mais elle n'est pas prévue avant lundi. 

Le reportage de Marie-Claude Thébia et Franck Fernandes