guyane
info locale

Bataille d’interprétation autour du Mont Baduel

immigration
Le mont Baduel
Le mont Baduel ©Nikerson Perdius
Le Préfet conteste l’information parue le 26 octobre dans le quotidien France Guyane, indiquant qu’il renonce aux expulsions sur le Mont Baduel. Information fournie par l’avocat des habitants qui ont déposé un recours devant le tribunal administratif pour dénoncer les évacuations.
Le Tribunal administratif a prononcé un non lieu dans cette affaire d'expulsion sur le Mont Baduel où existe un très fort risque de glissement de terrain. Il estime ne rien avoir à juger.


Chronologie des faits

Le 26 août : le Préfet prend un premier arrêté pour délimiter le périmètre à évacuer et ordonne l'évacuation des maisons qui y figurent
Le 12 septembre : Martin Jaeger signe un second  arrêté, qui contraint les habitants de la maison 22 à quitter les lieux.
Le 11 octobre dernier : le recours de 7 habitants du Mont Baduel est enregistré au tribunal.
Mais le 18, le Préfet sort de nouveaux arrêtés, qui remplacent les précédents. Et donc les annulent. Le tribunal ne peut donc pas statuer sur des arrêtés abrogés et prononce un lieu.
Au final, le processus d’évacuation se poursuit.