guyane
info locale

Braquage des mines d'or : les orpailleurs légaux craignent constamment pour leur sécurité

orpaillage
Le site d'orpaillage de Repentir sur le territoire de Saul
Le site d'orpaillage Repentir sur le territoire de Saul ©PR
Les orpailleurs légaux vivent en ce moment dans un climat de peur. On apprend que depuis le début de l’année, ils subissent une série de braquages violents depuis le début l’année. Pour certains professionnels, il faut remonter aux années 90 pour connaître une telle vague d’agression
Depuis le début de l’année, les opérateurs légaux du territoire subissent des vols à main armée. Des braquages violents selon certains. Neuf depuis janvier annonce le parquet qui indique également que les attaques se sont accélérées entre juillet et août. C’est dans les communes de Mana et Saint Laurent du Maroni que l’on compte le plus grand nombre d’agressions. On déplore même un mort. Les communes de Kourou, Roura et Papaïchton sont également concernées. 
 

Des bandes lourdement armées qui sèment la terreur

Ces bandes lourdement armées, très mobiles ne sont pour l’instant pas identifiées tandis que de leur côté les orpailleurs légaux travaillent dans un climat de peur et attendent des autorités de la fermeté et des résultats dans leurs actions. Ces derniers accompagnés par la Fédération des Opérateurs Miniers auraient alerté le représentant de l’Etat. Selon nos informations, une rencontre a même eu lieu.
Le procureur de la République, Samuel Finielz, assure que la section de recherches de la gendarmerie de Cayenne est mobilisée sur ce dossier. Une cellule d’enquête dédiée a même été créée.
Les orpailleurs qui ont bien voulu témoigné de leur situation l'ont fait anonymement par crainte de représailles :

Témoignage d'un orpailleur victime de braquages

Publicité