Brésil: sous les applaudissements des Oiapoquois, la mairesse démise de son poste le mois dernier reprend ses fonctions

océan atlantique
Le retour de la mairesse d' Oiapoque
Le retour de la mairesse d' Oiapoque ©Prefeitura de Oiapoque
C'est une affaire politique à rebondissement qui secoue actuellement la ville brésilienne d'Oiapoque, à la frontière de la Guyane.
Maria Orlanda Garcia a repris ses fonctions de mairesse d'Oiapoque alors qu'elle avait été accusée récemment d'avoir détourné du matériel Covid pour profit personnel.

 

Un retour en mairie salué par des Oiapoquois venus soutenir leur mairesse.
Maria Orlanda Garcia avait cessé ses fonctions de maire le 24 juin dernier à la demande de la Police Fédérale et du ministère public fédéral.
Un retour à la mairie mais l'enquête se poursuit de son coté.

 

Un cortège d' habitants d'Oiapoquois a accompagné la mairesse jusqu'à la mairie pour son retour 

 
Le retour de la mairesse d' Oiapoque
Le retour de la mairesse d' Oiapoque ©Prefeitura de Oiapoque

Cette affaire avait parachuté l'adjoint au maire, Erlis Karipunas dans le fauteuil de 1er magistrat de la ville d'Oiapoque le mois dernier. Mains dans la main, les 2 élus sont revenus ensemble à la mairie.
Maria Orlanda Garcia retrouve son fauteuil de maire d'Oiapoque
Maria Orlanda Garcia retrouve son fauteuil de maire d'Oiapoque ©Prefeitura de Oiapoque

Un retour aux affaires politiques après la décision de la juge Maria Do Carmo Cardoso du Tribunal régional fédéral. La magistrate a décidé que la mairesse pouvait reprendre son poste à la mairie d'Oiapoque.
la juge précise à la presse brésilienne
 

La simple affirmation selon laquelle lʼaccusée utilisait la structure de la mairie pour dissimuler l'activité illégale n'était pas accompagnée de preuves propres à corroborer cette présomption.

Maria Do Carmo Cardoso, juge fédéral

 
Un retour de la mairesse d'Oiapoque sous les applaudissements
Un retour de la mairesse d'Oiapoque sous les applaudissements ©Pefeitura de Oiapoque

La Police Fédérale soupçonne l' élue d'Oiapoque d'avoir détourné des tests Covid-19, des médicaments et du matériel de recherche de l'université fédérale de Pelotas qui effectuait des recherches dans cette région de l'Amapa sur la pandémie du coronavirus.
 

Le matériel, les médicaments et les tests ont été retrouvés au domicile de la mairesse

 
Lors des perquisitions au domicile de la mairesse, la police avait également trouvé des sacs à main de luxe. L'accusation estime qu'il s'agit de sacs achetés avec l'argent detourné de la ville pour un montant de 5000 Réals.
Un retour à la mairie mais l'enquête se poursuit.








 



 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live