Brésil: en Guyane la suspension de Dilma Rousseff divise

politique
Pirogues à l'entrée de la crique à Cayenne
©Guyane1ère
Les brésiliens ne se sont pas rendus aux urnes, pourtant depuis jeudi 12 mai, c'est le vice-président Michel Temer qui est à la tête du pays. Une promotion qu'il doit au vote des sénateurs en faveur d'une procédure de destitution contre Dilma Rousseff. 
C'est un verdict sans appel, le 12 mai les sénateurs brésiliens ont écarté du pouvoir Dilma Rousselff par 55 voix contre 22. L'ouverture du procès en destitution finale de l'ex-présidente est donc en cours. Son ancien allié d'hier, le vice-président Michel Temer assure désormais l'intérim pour 180 jours.
À Cayenne au village chinois ou encore sur la piste Tarzan vivent d'importantes communautés brésiliennes, les réactions populaires restent très diversifiées à l'image de leur pays.

Le reportage d’Alfonso Martinez

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live