Brésil : l’Amapa au bord du chaos sanitaire

coronavirus
Personnels soignants devant l'hôpital de Macapa
Personnels soignants devant l'hôpital de Macapa ©Capture d'écran reportage RedeAmazonicaMacapa
Alors que dans le monde et en France on s’achemine vers un déconfinement progressif suite à la crise sanitaire Covid-19, au Brésil dans l’état de l’Amapa, voisin de la Guyane, la propagation du virus continue. Les règles de confinement vont être durcies.
 
L’isolement ne se fait pas comme il devrait en Amapa. Environ 46% de la population suit les règles du confinement, c’est trop peu pour enrayer la propagation du Covid-19. La pandémie s’intensifie, le nombre de cas positifs au coronavirus a doublé en une semaine et les hôpitaux, les centres d'accueil sont saturés.


Un durcissement des conditions du confinement

On s’achemine vers un durcissement du confinement réclamé par les autorités sanitaires. La justice va se prononcer sur un verrouillage total de l’état et le gouvernement fédéral comme la municipalité de Macapa devraient mettre en place le dispositif réglementaire. Il y aura donc un contrôle des déplacements routiers, des points de blocages aux sorties et entrées de Macapa, des établissements commerciaux.


Le système sanitaire est au bord de l’effondrement

Les laboratoires qui doivent analyser plus de 700 échantillons quotidiens ne peuvent pas faire face. Le principal laboratoire macapaense ne dispose pas des moyens nécessaires pour assurer les analyses qui continuent d’être envoyées à Belém dans le Para.  
Ainsi, en deux semaines, le taux de personnes infectées a été triplé (280,1 cas pour 100 000 habitants). C’est à Santana, la ville portuaire dans la conurbation de Macapa que ce taux augmente le plus. Le directeur de la SVS (Surintendance de la surveillance de santé), Dorinaldo Malafaia déclarait le 6 mai dernier sur Diaro do Amapa :
 

"… d'après les chiffres que nous avons ici, il est probable que nous atteindrons environ 4 000 la semaine prochaine, de 4 à 5 000. Nous ne parlons que de cas confirmés, bien sûr, il y a toujours le problème des personnes sous-déclarées, comme dans tout autre pays ou état…

Les chiffres du bulletin du 10 mai
Amapa :  2 613  cas confirmés -  4 942 cas suspects -  707 personnes guéries et 72 morts
Macapa : 1790 cas confirmés –  3517 cas suspects 
Santana : 397 cas confirmés – 709 cas suspects 
Oiapoque : 54 cas confirmés – 112 suspects 

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live