publicité

Brésil : les travaux d’asphaltage de la BR 156 qui relie Oiapoque à Macapa ont repris

La 11e commission mixte transfrontalière entre l'Amapa et la Guyane s'est achevée. Le transport entre les deux territoires a largement été évoqué et on apprend que les travaux pour l'achèvement des travaux d'alphastage de la fameuse route BR156 qui relie Oiapoque et Macapa ont repris.

Un relais sur la BR 156 à 120 km d'OIapoque © Claude Joseph
© Claude Joseph Un relais sur la BR 156 à 120 km d'OIapoque
  • Par Catherine Lama
  • Publié le
La BR 156 est la route nationale brésilienne de 600km qui relie Macapa à Oiapoque. Sa construction a été décidée dans les années 1930, il y a 90 ans maintenant et elle n'est toujours pas achevée. C'est la plus ancienne route du Brésil en construction. La faute aux nombreux détournement de marchés pour réaliser l'ouvrage. Une affaire portée devant les tribunaux. La BR 156 alterne, les parties asphaltées et les morceaux de pistes en latérite. Son utilisation est très difficile en saison des pluies. Un fait qui pénalise les communes et particulièrement la ville frontière Oiapoque qui se trouve en situation d'enclavement préjudiciable à son développement. 
Les engins qui travaillent sur le chantier de la BR 156 © Claude Joseph
© Claude Joseph Les engins qui travaillent sur le chantier de la BR 156

Reprise des travaux ce mois de juillet

A la fin du mois de juin, le ministre des Infrastructures a annoncé la reprise des travaux de la fameuse route par la DNIT (Département national de l'infrastructure et des transports). Le journal Diaro do Amapa parle du bitumage d'une portion de 20 km sur les 110 km à finir sur la partie nord.
Au mois d'avril, le juge João Bosco Costa Soares da Silva chargé du règlement judiciaire des affaires illégales sur la réalisation de cette voie déclarait déjà que l'on arrivait au terme de cet infernal imbroglio.
Une bonne nouvelle pour les habitants d'Oiapoque et les nombreux touristes Guyanais qui font régulièrement le trajet Oiapoque-Macapa en empruntant la BR 156. Le voyage peut durer de 8h à 12h selon qu'il pleuve ou pas et que l'on prenne un taxi collectif ou le bus.
Le camp qui accueille les engins et les ouvriers destinés au chantier de la BR 156 © Claude Joseph
© Claude Joseph Le camp qui accueille les engins et les ouvriers destinés au chantier de la BR 156
La Banque fédérale a versé entre 2017, 2018 et 2019 près de 423,5 millions de reas pour la réalisation de cette route.
Pont en bois sur la BR 156 © Claude Joseph
© Claude Joseph Pont en bois sur la BR 156

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play