guyane
info locale

Cayenne : De nouveaux locaux pour le Planning Familial

famille
Cayenne : De nouveaux locaux pour le Planning Familial
©M.Berthomé
L’association d’éducation populaire, le planning familial a inauguré officiellement, hier soir, ses nouveaux locaux, rue Félix éboué à Cayenne. Jusqu’à présent l'association n’avait pas de bureau fixe, afin d' effectuer son travail, d’information, d’aide et d’accompagnement.
 
De nouveaux locaux attendus et espérés, depuis plusieurs années. Ce qui va considérablement changer leur façon de travailler. Car avant, les permanences du planning familial se faisaient par téléphone, ou de façon mobile, les équipes devaient constamment se déplacer.
Sonia Marchaland, vice présidente du Planning Familial 973 :

"on devait se déplacer de commune en commune avec nos petites affaires dans nos voitures,et on faisait essentiellement de la formation, des groupes de parole dans les maisons de quartier. Il y avait le bouche à oreille qui fonctionnait mais quand on a une plaque qui est marquée planning familial 973, on est visualisé."

Le planning familial, à un rôle d’information et d’accompagnement dans le domaine de la sexualité.
LEUR MISSION :
Informer, conseiller autour de la contraception, des infections sexuellement transmissibles, les relations hommes femme, MAIS AUSSI la prévention des violences, peuvent y être évoquées. Un travail en réseaux, car le planning familial au niveau national, ce sont 70 associations départementales dont celle de Cayenne.
Carole Rebhi, co-présidente du Planning National :

"c'est vraiment un réseau qui travaille ensemble, on se voit plusieurs fois dans l'année pour travailler sur la santé sexuelle, pour se former sur les dernières avancées en matière de contraception, d'avortement, de violences sexuelles, sur le handicap aussi."

Quotidiennement le planning familial de Cayenne, forme des jeunes ambassadeurs pour qu’ils soient relais dans leurs établissements scolaires. C’est le cas de AKény, 18 ans qui par la suite est resté dans l’association en devenant bénévole. L’une des particularités de la Guyane, plus de 50% sont des jeunes, qui sont en âge de procréer, contrairement à d’autres départements plus vieillissants.
Akény Lexéis, bénévole depuis 2 ans :

"on parle beaucoup des maladies sexuellement transmissibles, le Sida, mais aussi de certaines maladies dont on n'entend pas parler, mais qui sont encore plus compliquées à gérer."

Le planning familial de Guyane c’est : 45 adhérents et 12 bénévoles opérationnels, qui vous accueilleront dès lundi.
©M.Berthomé


 
Publicité